International

L'attaque du Hamas fait voler en éclats les négociations entre Israël et l'Arabie Saoudite

Par Jesus Colina - Publié le 09/10/2023 - Photo AFP - Mohammed Abed

En frappant inopinément Israël, le Hamas a violemment recentré l'attention mondiale sur la question palestinienne, portant un coup sévère aux efforts visant à sceller un accord entre Israël et l'Arabie Saoudite, avec la médiation américaine. Les combattants islamistes soutenus par l'Iran, qui dirigent la bande de Gaza, appauvrie et assiégée, ont lancé samedi des milliers de roquettes et infiltré des combattants en Israël, pile 50 ans après l'attaque des États arabes contre Israël lors du jour saint juif du Yom Kippour. Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a déclaré que son pays était en guerre.

Le 22 septembre, lors de son discours à l'Assemblée Générale de l'ONU, Netanyahu a révélé qu'Israël était « aux portes » d'une avancée historique vers un accord de paix avec l'Arabie Saoudite. Affichant des cartes pour illustrer l'isolement d'Israël depuis sa création en 1948 et la normalisation avec six pays, dont quatre en 2020 via les Accords d'Abraham, il a déclaré : « La paix entre Israël et l'Arabie Saoudite inaugurera un véritable nouveau Moyen-Orient ». Joe Biden, le président des États-Unis, espérant un triomphe diplomatique avant les élections américaines, pressait pour cet accord, incitant Israël à faire des concessions à l'Autorité Palestinienne, rivale du Hamas.

Le prince héritier saoudien, Mohammed bin Salman, a évoqué des progrès avec Israël lors d'une rare interview sur Fox News le 20 septembre. Toutefois, il a souligné l'importance de reconnaître la Palestine, une priorité pour le roi Salman bin Abdulaziz. Brian Katulis, vice-président du Middle East Institute de Washington, estime que la violence de ce week-end met en lumière les tensions persistantes entre Israël et les Palestiniens, et que « les Accords d'Abraham de 2020 avaient tendance à balayer ces questions sous le tapis ».

Suite à l'attaque du Hamas, le Ministère des Affaires Étrangères saoudien a repris sa rhétorique habituelle, mettant en garde contre une « situation explosive due à l'occupation continue ». Aziz Alghashian, expert des relations saoudo-israéliennes, estime que cette déclaration visait à dissiper l'idée que le royaume prioriserait la normalisation au détriment des Palestiniens. « La situation actuelle fait que l'Arabie Saoudite revient à son rôle traditionnel », dit-il. L'affirmation de guerre par Netanyahu « a posé un autre obstacle aux négociations ». Alghashian ajoute : « Je ne vois pas de normalisation dans un contexte de guerre ».

Lors de sa visite à l'ONU, Netanyahu espérait que les Accords d'Abraham montreraient que la solution à deux États est obsolète, et que l'avenir réside dans les relations avec les pays du Golfe, tous opposés à l'Iran. Cependant, son gouvernement continue de développer les colonies sur les territoires palestiniens. Selon la dernière édition du Wall Street Journal, des responsables iraniens de sécurité ont aidé le Hamas à planifier l'attaque contre Israël lors d'une série de réunions qui se sont déroulées sur plusieurs mois. Joost Hiltermann, directeur du programme pour le Moyen-Orient à l'International Crisis Group, souligne que le Hamas pourrait avoir agi par crainte d'une « marginalisation accrue de la cause palestinienne ». Le sénateur républicain Lindsey Graham estime que les attaques visent à « stopper les efforts de paix entre l'Arabie Saoudite et Israël ». « Un accord de paix entre ces deux nations serait un cauchemar pour l'Iran et le Hamas », conclut-il.

La sélection
Iran Helped Plot Attack on Israel Over Several Weeks
Lire l'article sur le Wall Street Journal
ou
Faire un don
1 commentaire
Paul
Le 10/10/2023 à 13:24
Votre approche de l'actualité me parait trés intéressante
Voir tous les commentaires
Ajoutez votre commentaire
Valider
Pourquoi s'abonner à LSDJ ?

Vous êtes submergé d'informations ? Pas forcément utiles ? Pas le temps de tout suivre ?

Nous vous proposons une sélection pour aller plus loin, pour gagner du temps, pour ne rien rater.

Sélectionner et synthétiser sont les seules réponses adaptées ! Stabilo
Je m'abonne gratuitement
LES DERNIÈRES SÉLECTIONS