Partager

International

La synthèse

Vers la guerre entre les Etats-Unis et la Chine ?

Par Philippe Oswald - Publié le 04 mai 2019

Telles jadis Sparte et Athènes, le deux superpuissances ne cessent de se défier. Dans son best-seller « L’Amérique et la Chine dans le piège de Thucydide » (Odile Jacob), Graham Allison, professeur émérite à Harvard et conseiller à la Défense, envisage plusieurs scénarios pouvant les conduire d’une guerre commerciale à une confrontation armée. Féru de culture classique, Graham Allison se souvient de la leçon que le grand historien grec Thucydide tirait de la guerre du Péloponnèse : « C’est la peur inspirée à Sparte par l’ascension d’Athènes qui a rendu la guerre inévitable. » Il retrouve ce ressort psychologique à l’œuvre dans une douzaine de cas au cours des temps modernes, dont le double assassinat de Sarajevo en 1914.

Aujourd’hui, la puissance montante de la Chine place les Etats-Unis sur la défensive. Leurs deux leaders, Xi Jinping et Donald Trump, affichent leur ambition de restaurer la grandeur de leur pays. Mais pour les Américains, il est impensable d’admettre de céder la première place à Pékin. Economiquement, d’abord car « de nombreux Américains se figurent que la prééminence économique est un droit inaliénable, au point qu’elle fait désormais partie de l’identité nationale. » Stratégiquement, ensuite, car « l’histoire nous enseigne que les pays à fort PIB jouissent d’une plus forte influence relative sur la conduite des affaires internationales. » Or non seulement la Chine rivalise déjà avec les États-Unis en matière d’éducation, de science, de technologie et d’innovation, mais elle les dépasse dans les matières regroupées sous le sigle STIM (sciences, technologie, ingénierie et mathématiques) où « la Chine enregistre chaque année quatre fois plus de diplômés que les États-Unis (1,3 million contre 300.000) ». En une décennie (2003-2014) la part chinoise de la valeur ajoutée globale dans l’industrie de haute technologie est passée de 7% en 2003 à 27% tandis que la part américaine diminuait de 36% à 29%.

La mainmise des Etats-Unis sur la gouvernance mondiale par le contrôle des institutions internationales (le Fonds monétaire international, la Banque mondiale et l’Organisation mondiale du commerce) est en train d’être contournée par le groupe des Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) mis sur pied par la Chine. Celle-ci a notamment créé une institution rivale de la Banque mondiale avec la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures (AIIB). Depuis des décennies, la Chine pille les technologies occidentales en pratiquant sans vergogne l’espionnage industriel traditionnel ou cybernétique, et en conditionnant l’entrée sur le marché chinois des entreprises étrangères à des transferts de technologies. Trump a réagi par des mesures protectionnistes qui tournent à la guerre tarifaire.

La guerre commerciale peut-elle déboucher sur un conflit armé ? Ce fut le cas entre les Etats-Unis et le Japon en août 1941, l’attaque de Pearl Harbor survenant après les sanctions économiques prises par les Américains au cours de la décennie précédente… Quoi qu’il en soit, selon Graham Allison, il existe de nombreux scénarios (du simple incident naval à un conflit entre la Chine et le Japon ou Taiwan) pouvant embraser la rivalité entre une Chine ascendante et une Amérique craignant de perdre son statut de leader.


La sélection

Les dernières sélections

Pourquoi s'abonner à LSDJ ?

Vous êtes submergé d'informations ? Pas forcément utiles ? Pas le temps de tout suivre ?
Nous vous proposons une sélection pour aller plus loin, pour gagner du temps, pour ne rien rater.

 Sélectionner et synthétiser sont les seules réponses adaptées ! 

0€ si vous voulez, 20€ (conseillé), ou tout montant de votre choix.
Le paiement de mon abonnement permet à LSDJ de poursuivre la diffusion d'informations de qualité, d'assurer son indépendance, et de pérenniser son avenir.