Partager

Sport

La synthèse

Neymar, un transfert loin du fisc

Par Judikael Hirel - Publié le 04 août 2017

C’est désormais officiel : Neymar, l’un des joueurs les plus célèbres de la planète football, va rejoindre le PSG. Le club parisien a réfléchi à plusieurs montages financiers extrêmement complexes pour payer la clause de départ de 222 millions d'euros de Neymar à Barcelone. Et celui retenu au final permet carrément de contourner la fiscalité française.

Si le Paris SG décidait de financer l'opération de sa poche, il aurait dû rajouter aux 222 millions d'euros de la clause de départ l'équivalent de 40% de cette somme au fisc espagnol (soit 88 millions), une prime à la signature et le paiement de commissions aux intermédiaires «C'est une opération qui coûterait entre 350 et 400 millions d'euros », analyse Thierry Granturco, avocat spécialisé dans le droit du sport. Ce montage, s'il n'est pas validé, exposerait le club parisien à une sanction de l'UEFA pouvant aller jusqu'à l'exclusion des coupes européennes.

Mais le Qatar, propriétaire du PSG, a proposé à Neymar un contrat via un fonds d'investissement qatari :il deviendrait un ambassadeur de la Coupe du monde de football 2022 au Qatar contre une somme colossale de plusieurs centaines de millions d'euros. Avec cet argent, l'attaquant paiera lui-même sa clause libératoire en évitant les charges dues au fisc espagnol. «Dans une opération où le Paris SG aurait avancé la somme à Neymar pour qu'il paie sa clause lui-même, le club aurait eu à payer des charges sur ce que le fisc français aurait pu considérer comme une avance sur salaire. Nous ne sommes plus du tout sur le territoire français. Ce montage avec une tierce partie échappera donc à toute imposition sociale et fiscale française », précise Thierry Granturco.

Au final, le Paris SG recrutera Neymar sans avoir eu à dépenser un seul euro de sa poche et sans être (officiellement) entré en négociations avec le Barça ! Les vice-champions de France n'auraient plus qu'à assurer le salaire du joueur, estimé à 30 millions d'euros net par an. Pas sûr que Bercy apprécie le montage…


La sélection

Les dernières sélections

Pourquoi s'abonner à LSDJ ?

Vous êtes submergé d'informations ? Pas forcément utiles ? Pas le temps de tout suivre ?
Nous vous proposons une sélection pour aller plus loin, pour gagner du temps, pour ne rien rater.

 Sélectionner et synthétiser sont les seules réponses adaptées ! 

0€ si vous voulez, 20€ (conseillé), ou tout montant de votre choix.
Le paiement de mon abonnement permet à LSDJ de poursuivre la diffusion d'informations de qualité, d'assurer son indépendance, et de pérenniser son avenir.