Partager

Société

La synthèse

Macron a-t-il un problème avec la maternité ?

Par Olivier Bonnassies - Publié le 13 juillet 2017

Et si tout était lié ? Et pas seulement en ce qui concerne le réchauffement climatique et le terrorisme... Le regard à porter sur Emmanuel Macron est comme celui que l’on pose sur une toile pointilliste : il faut reculer un peu pour voir les contours se dessiner. Entre un pas de plus vers la PMA pour tous, la GPA légalisée par jurisprudence interposée, et un nombre étonnant de chefs d’état européens n’ayant pas d’enfants, le point commun apparaît rapidement : une étrange non-conception de la famille, et de la maternité.

Et sur ce sujet, Emmanuel Macron vient d’ajouter un nouvel indice explicite, en estimant que les problèmes de sous-développement en Afrique sont liés au fait d’avoir « 7 à 8 enfants par femme ». Un raccourci sociétal qui passe très mal, du continent africain aux Etats-Unis. Même le quotidien Libération s’est ému du fait que le nouveau président de la République française pointe les femmes africaines comme un problème civilisationnel. Quels sont les propos exacts qu’il a prononcés, le 8 juillet dernier, à Hambourg, à l’occasion du G20 ? Les voici : Quels sont les problèmes de l'Afrique ? Les États faillis, les transitions démocratiques complexes, la transition démographique qui est, je l’ai rappelé ce matin, l'un des défis essentiels de l'Afrique. Quand des pays ont encore sept à huit enfants par femme, vous pouvez décider d'y dépenser des milliards d'euros, vous ne stabiliserez rien".

De nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer une vision archaïque de la surnatalité en Afrique. Les détracteurs réprouvent, au mieux, une bourde, au pire, une preuve de racisme. Le ventre des femmes, coupable tout trouvé ? Lorsque l’on rapproche cette déclaration d’Emmanuel Macron des autres « évolutions » quant à la maternité que la France connaît actuellement, comment ne pas se le demander  ? 


La sélection

Les dernières sélections