Partager

Santé

La synthèse

Parkinson, un nouvel espoir pour les malades

Par Judikael Hirel - Publié le 06 avril 2018

Chaque année, on recense en France plus de 10 000 nouveaux cas de personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Pour lutter contre ses ravages, une nouvelle piste semble prometteuse : l’immunothérapie. Le professeur Philippe Damier, neurologue à l’hôpital de Nantes, a détaillé pour Le Parisien les atouts de cette nouvelle piste de recherche. En fait, explique-t-il, le cerveau est rempli de protéines alpha-synucléines. Mais chez quasiment tous les patients de la maladie de Parkinson, ces protéines s’agrègent de façon anormale, notamment dans les cellules à dopamine, indispensable au contrôle des mouvements du corps. D’où l’idée d’aller éliminer à la source ces dépôts anormaux par l’immunothérapie, en stimulant les défenses immunitaires. Une technique jusque-là utilisée en cancérologie, où elle fait ses preuves.


La phase II de l’étude clinique internationale est entamée, "le but étant de ralentir le processus dégénératif, voire de le stopper si on arrive au tout début de la maladie, détaille le Pr Damier Cela veut dire une bien meilleure qualité de vie, moins de fatigue, de raideurs, de problèmes gestuels, de troubles intestinaux. Moins de tremblements aussi, même si ce symptôme ne concerne « que » 30% des patients." Un nouvel et bel espoir pour tous les malades, et des avancées qui pourraient aussi se révéler utiles, qui sait, pour soigner d'autres maladies  neurodégénératives...


La sélection

Les dernières sélections