Partager

Société

La synthèse

Médias et fake news : Der Spiegel trahi par son journaliste vedette

Par Philippe Oswald - Publié le 03 janvier 2019

Enorme scandale en Allemagne : le prestigieux hebdomadaire Der Spiegel a dû reconnaître que son journaliste vedette et plusieurs fois primé, Claas Relotius, 33 ans, avait inventé partiellement ou totalement des histoires et leurs personnages dans une douzaine d’articles depuis 2011. C’est finalement un reportage sur les opposants aux migrants aux Etats-Unis qui a permis à l’un de ses confrères, opérant, lui, du côté mexicain de la frontière, de mettre à jour le pot-aux-roses. Le reportage de Relotius chez les pro-Trump  était trop théâtral et pimenté pour être honnête !

L’affaire a été avouée par l’hebdomadaire le 19 décembre. Claas Relotius a démissionné le 16 décembre. Deux responsables éditoriaux du service société, qui l’avaient engagé et dirigé, viennent d’être mis à pied jusqu’à ce que la commission interne du magazine ait terminé son enquête. Der Spiegel a également annoncé qu’il portait plainte contre Claas Relotius pour détournement de dons destinés à des orphelins syriens qu’il avait mis à l’honneur dans l’un de ses articles, accusation niée par l’intéressé.

La devise du Spiegel, fondé il y a 70 ans, est : « Dire ce qui est ». Une soixantaine de ses journalistes sont employés à traquer les fausses nouvelles. En France, une loi contre les « fake news » -en bon français : les bobards- a été votée en octobre dernier pour répondre aux « nouvelles viralités de l'information » sur Internet et les réseaux sociaux, selon l’éphémère ministre de la Culture Françoise Nyssen. Mais cette affaire vient rappeler que les medias traditionnels les mieux réputés n’en sont pas exempts. Sans parler des communications gouvernementales…

L’affaire du Spiegel a été savoureusement résumée en 3 minutes par Anthony Bellanger dans l’émission « Les histoires du monde » de France Inter, le 25 décembre.


La sélection


Le Spiegel dans la tourmente
Lire ou écouter sur : France Inter
Les dernières sélections

Pourquoi s'abonner à LSDJ ?

Vous êtes submergé d'informations ? Pas forcément utiles ? Pas le temps de tout suivre ?
Nous vous proposons une sélection pour aller plus loin, pour gagner du temps, pour ne rien rater.

 Sélectionner et synthétiser sont les seules réponses adaptées ! 

0€ si vous voulez, 20€ (conseillé), ou tout montant de votre choix.
Le paiement de mon abonnement permet à LSDJ de poursuivre la diffusion d'informations de qualité, d'assurer son indépendance, et de pérenniser son avenir.