Partager

Politique

La synthèse

Le tiercé de Wauquiez pour revigorer Les Républicains

Par Philippe Oswald - Publié le 29 janvier 2019

Les Républicains (LR) sont à la ramasse depuis la défaite de François Fillon à la présidentielle. Laurent Wauquiez, leur président, « n’imprime » pas dans l’opinion et peine à fédérer son propre camp. Toutefois, Les Républicains ont une chance historique pour les élections européennes : ils sont très bas dans les sondages… Leur score sera vraisemblablement meilleur, voire bien meilleur, que les quelque 10% actuellement mesurés par les sondeurs. Inversement, les velléités électorales de certains Gilets jaunes, d’abord saluées par des sondages flatteurs, sont parties pour faire « pschitt » avant même le scrutin. Quant à LREM, elle risque de faire les frais d’un vote anti-Macron (et d’ailleurs anti-LREM) sanctionnant la suite calamiteuse d’affaires et de gaffes inaugurée par l’affaire Bennala, couplée au rejet de l’Union Européenne supranationale dont le président de la République s’est voulu le champion. Le Rassemblement national (ex-FN), entend naturellement capter ce vote protestataire, ce dont s’accommoderait fort bien Emmanuel Macron pour rééditer le duel victorieux de la présidentielle.

Face à cette situation, Laurent Wauquiez vient de jouer un coup audacieux qui le fait revenir sur le devant de la scène. Il a désigné pour conduire la liste LR aux Européennes un jeune trio (un trentenaire et deux quadragénaires), mené par un brillant philosophe réputé « conservateur », François-Xavier Bellamy (33 ans), flanqué d’une énergique entrepreneuse, Agnès Evren, et d’un spécialiste des questions de défense, ex-membre de la DGSE, Arnaud Danjean, député européen. Ces deux derniers furent respectivement proches de Valérie Pécresse et d’Alain Juppé, ce qui donne au trio une caution de pluralisme susceptible de rassurer le gros des troupes LR lassées des divisions mais aussi intimidées par la clarté des idées de F.-X. Bellamy sur des questions « sociétales » aussi sensibles que le « mariage pour tous » et l’avortement. Son acceptabilité au sein de LR sera un test intéressant de l’évolution des idées ou, du moins, de la tolérance, vis-à-vis de la sensibilité « conservatrice », ostracisée depuis des décennies par tous ceux qui, à droite comme à gauche, font profession de progressisme.

Dans un entretien au Figaro, Laurent Wauquiez s’est expliqué sur son choix capable, selon lui, de « rassembler toute la droite » aux européennes autour d’un véritable projet européen. 


La sélection


Laurent Wauquiez : « Ce trio aux européennes incarne le rassemblement de toute la droite »
Lire l'interview sur : Le Figaro
Les dernières sélections

Pourquoi s'abonner à LSDJ ?

Vous êtes submergé d'informations ? Pas forcément utiles ? Pas le temps de tout suivre ?
Nous vous proposons une sélection pour aller plus loin, pour gagner du temps, pour ne rien rater.

 Sélectionner et synthétiser sont les seules réponses adaptées ! 

0€ si vous voulez, 20€ (conseillé), ou tout montant de votre choix.
Le paiement de mon abonnement permet à LSDJ de poursuivre la diffusion d'informations de qualité, d'assurer son indépendance, et de pérenniser son avenir.