Partager
Eglise

Accord Saint-Siège/Chine : le pari risqué du pape François

« Chers frères et sœurs, samedi dernier, le 22 septembre, un accord provisoire a été signé à Pékin entre le Saint Siège et République populaire de Chine sur la nomination des évêques en Chine » a annoncé le pape François lors de l’audience générale du 26 septembre. Un accord « provisoire » mais cependant « historique » selon L’Osservatore Romano. Un accord déchirant pour l’Eglise catholique clandestine ou « souterraine » de Chine ! Conscient du sacrifice demandé à ces catholiques restés fidèles à Rome malgré près de soixante-dix ans de persécutions, le pape François a adressé ce même jour un message aux catholiques de Chine et à l’Eglise universelle pour expliquer la  signification de cet accord et mettre un baume sur le cœur de ceux qui « ont la sensation d’avoir été comme abandonnés par le Saint-Siège », comme l’écrit lui-même le pape François dans ce message. L’accord ne consiste pas simplement à régulariser la situation des évêques précédemment nommés par Pékin sans l’aval de Rome (ils sont sept dont les excommunications ont été levées) mais à établir une procédure de nomination des évêques chinois sur la base d’un dialogue entre le Saint-Siège et le gouvernement chinois. « J’espère ainsi qu’il sera possible d’ouvrir en Chine une nouvelle phase, qui aide à guérir les blessures du passé, à rétablir et à maintenir la pleine communion de tous les catholiques chinois et d’assumer avec un engagement renouvelé l’annonce de l’Evangile » a ajouté le pape devant les fidèles réunis place Saint-Pierre, en invitant toute l’Eglise à prier et à manifester sa solidarité avec les catholiques de Chine.

Au Vatican, on a toujours dit qu'accepter des compromis à propos de la nomination des évêques pouvait être un premier pas, certes difficile, mais à tenter, afin d’obtenir plus de liberté et de sécurité pour les communautés catholiques chinoises, qu’elles soient « clandestines » ou « patriotiques ». Les unes et les autres souffrent actuellement d’un regain de persécutions (cf. LSDJ n°457), ce qui rend le pari risqué. « C’est un processus qui a duré des années » a expliqué le pape François aux journalistes qui l’accompagnaient dans l’avion qui les ramenait de Tallinn à Rome, mardi 25 septembre. « Vous savez que quand on signe un accord de paix ou une négociation, les deux parties perdent quelque chose, c’est la règle.» Et d’ajouter : «  Je pense à la résistance, aux catholiques qui ont souffert : c’est vrai, ils souffriront. Dans un accord, il y a toujours de la souffrance. Mais ils ont une grande foi (…)»  Mais au bout du compte, a conclu le pape, « la nomination [des évêques] vient de Rome ; la nomination vient du pape, c’est clair.»

Est-ce si clair ? « Il faudra attendre de connaître les modalités concrètes de l'accord portant sur la nomination des évêques pour savoir qui tire son épingle du jeu » estime Jean-Marie Guénois qui penche pour une victoire du régime communiste dans l’analyse du Figaro (ci-dessous). Soulignons cependant, en citant le message du pape François aux catholiques de Chine et à l’Eglise universelle, qu’il s’agit d’un accord « provisoire », nouvelle étape sur « un chemin » entrepris par les prédécesseurs du pape François, qui « demande du temps et présuppose la bonne volonté des parties » (Benoît XVI, Lettre aux Catholiques chinois, 27 mai 2007, n. 4). Le régime dictatorial et répressif de Xi Jinping saura-t-il faire preuve de « bonne volonté » ?


Quel est l'enjeu de l'accord historique signé entre le Vatican et la Chine ?
Le Figaro 23-09-2018

Lire l'article sur ; Le Figaro
Les dernières sélections

Pourquoi s'abonner à LSDJ ?

Aujourd'hui la production d’information explose de façon exponentielle :
plus personne ne peut suivre, personne n'a le temps et peu d'infos sont vraiment utiles.

Sélectionner est la seule réponse adaptée

Voila pourquoi nous avons lancé le service LSDJ qui sélectionne et commente pour vous chaque jour 1 et 1 seule info parmi toutes les infos du monde :
- en 1 minute vous prenez connaissance chaque soir d'un sujet important
- sur 30 jours, vous constaterez que vous aurez eu beaucoup d'informations à forte valeur ajoutée et que vous aurez couvert tous les sujets essentiels

LSDJ deviendra rapidement votre meilleure source d'information