Partager
Bioéthique

PMA pour toutes : porte ouverte au transhumanisme

Etincelante et profonde tribune de François-Xavier Bellamy, ancien élève de l'École normale supérieure, agrégé de philosophie, auteur de Les Déshérités, ou l'urgence de transmettre, dans Le Figaro (15 septembre) à propos de l’annonce par Marlène Schiappa, Secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, de l’ouverture de la Procréation Médicalement Assistée (PMA) à toutes les femmes. Cette mesure, au programme d’Emmanuel Macron, serait un dévoiement de la médecine et constituerait le point de bascule vers le transhumanisme, dénonce-t-il.

Avec la PMA pour toutes, nous arrivons à la dernière frontière, « le seuil du monde humain connu », explique-t-il : le transhumanisme ou « l’homme augmenté » par la technoscience. Ce n’est plus de la médecine car il ne s’agit pas de réparer les corps mais de « les mettre au service de nos rêves ». Chacun pourrait ainsi « modeler sa vie, et celles des autres à la mesure de son désir ». Ce qui semblait hier encore de la science-fiction est sur le point de se réaliser dans une indifférence quasi-générale, pire, avec la satisfaction d’accomplir une nouvelle avancée, «une mesure de justice sociale».

Or ce qui est en réalité décrété par une telle mesure, c’est que « la nature n'existe plus. S'ouvre le règne du désir »…et des gigantesques profits pour l’industrie pharmaceutique et pseudo-médicale.

François-Xavier Bellamy soulève  les objections classiques en forme d’éléments de langage : le progrès, l’évolution de la société, l’impossibilité de refuser à des femmes ce qui est accordé à des couples hétérosexuels au nom de la «justice sociale», en risquant d’être taxé d’ « homophobe ». Sophisme, répond-il : la PMA, acte qui pose des questions éthiques en lui-même, est néanmoins un acte thérapeutique car il vise à remédier à une pathologie dont souffre un couple : l’infécondité. Son objectif est de rétablir le cours régulier de la nature, autrement dit la santé. Tandis que la PMA pour toutes «n'est plus un acte médical: c'est une prestation technique. La différence est aussi grande, qu'entre greffer un bras à une personne amputée, et greffer un troisième bras sur un corps sain. »

En effet les couples de femmes ou les célibataires qui auront recours à ce procédé n’ont pas en réalité un problème de santé. Mettre la PMA à leur service, ce n’est pas corriger un échec aux lois de la biologie, mais effectuer le contraire d'une thérapeutique : non plus rétablir l’équilibre de la nature mais le vaincre, le terrasser pour que « soit enfin brisée cette impuissance douloureuse de leur condition sexuée, qui nous faisant hommes ou femmes, interdit à chacun d'entre nous (…) de se suffire pour engendrer. »

Conclusion en forme d’avertissement : autoriser aujourd’hui « un geste technique qui renie notre condition de vivants » pour engendrer en nous affranchissant de l’altérité biologique, c’est  entrer dans la spirale de « la surenchère infinie de nos désirs, qu'aucune transgression nouvelle ne suffira à satisfaire. » Il faut élever le débat -et déjà l’accepter !- pour prendre sa mesure : «Il ne s'agit pas de gauche ou de droite, de croyants ou d'athées, d'homos ou d'hétéros. Une seule question compte: quelle humanité voulons-nous?  (…) C'est là sans doute la question politique majeure qui attend notre génération. »  Une question d’écologie humaine dont l’enjeu pourrait se résumer par sa conséquence directe : « Comment regarderons-nous ces enfants que notre société (…) aura fait naître orphelins de père? »

 

 


«PMA pour toutes, dernière frontière avant le transhumanisme»
Le Figaro 15-09-2017

Lire l'article sur : Le Figaro.
Les dernières sélections

Pourquoi s'abonner à LSDJ ?

Aujourd'hui la production d’information explose de façon exponentielle :
plus personne ne peut suivre, personne n'a le temps et peu d'infos sont vraiment utiles.

Sélectionner est la seule réponse adaptée

Voila pourquoi nous avons lancé le service LSDJ qui sélectionne et commente pour vous chaque jour 1 et 1 seule info parmi toutes les infos du monde :
- en 1 minute vous prenez connaissance chaque soir d'un sujet important
- sur 30 jours, vous constaterez que vous aurez eu beaucoup d'informations à forte valeur ajoutée et que vous aurez couvert tous les sujets essentiels

LSDJ deviendra rapidement votre meilleure source d'information