Partager
International

Asia Bibi enfin acquittée

Il faut bien reconnaître qu’après dix années d’espoirs déçus, et les manifestations islamistes appelant à sa pendaison il y a quelques jours encore afin de faire pression sur les juges, les chances de libération d’Asia Bibi, condamnée à mort pour blasphème en 2010 au Pakistan, apparaissaient bien minces...


Pourtant, l’Espérance était encore là, malgré les années, encore et toujours. Et elle a fini par payer : enfin, la Cour suprême du Pakistan a acquitté Asia Bibi en appel. "Elle a été acquittée de toutes les accusations", a déclaré le juge Saqib Nisar lors de l'énoncé du verdict à la Cour suprême, ajoutant que l'intéressée allait être libérée "immédiatement". Une formidable nouvelle après dix ans de combats, de souffrances, de mobilisation et de pressions venues du monde entier. Benoît XVI comme le pape François avaient l’un comme l’autre appelé à sa libération par le passé.


Impossible d’oublier qu’à l’origine, Asia Bibi avait été condamnée à la peine capitale à la suite d'une simple dispute avec des voisines, au sujet d'un verre d'eau bu à un puits supposé réservé aux musulmanes. Une banale histoire d’intolérance religieuse au Pakistan. Elles affirmeront par la suite qu'Asia Bibi aurait proféré des insultes contre Mahomet lors de la querelle qui a suivi. Une accusation grave dans un pays où le blasphème à l’égard de la religion musulmane est puni de mort.

Il aura fallu dix ans pour que, le 8 octobre dernier, au moins deux des trois juges de la Cour suprême approuvent in fine les  arguments de la défense : "les propos blasphématoires qu'Asia Bibi auraient proférés ont été rédigés par l'avocat de la partie adverse lors du dépôt de plainte." Le président de la Cour a quant à lui estimé qu'il y avait "beaucoup de contradictions dans les déclarations faites par les acteurs du dossier".

Maintenant, reste la crainte, au lendemain de ce verdict, pour sa vie, mais aussi pour la sécurité des juges eux-même, face à la violence et à l'intolérance islamistes. Certains islamistes avaient d’ailleurs, ces dernières semaines, menacé les juges statuant sur son cas en cas de jugement favorable. Le Premier ministre pakistanais Imran Khan a pour sa part appelé au calme et à respecter le verdict de la Cour suprême lors d'une intervention télévisée solennelle. Selon lui, ceux qui appellent à rejeter le verdict le font "pour leur propre intérêt politique" et "ne rendent pas service à l'islam." Quant à Asia Bibi, elle quittera sans doute le pays pour rejoindre sa famille.


Acquittement d’Asia Bibi : « le nouveau gouvernement du Pakistan soigne son image »
La Croix 31-10-2018

Lire l'article sur La Croix
Les dernières sélections

Pourquoi s'abonner à LSDJ ?

Aujourd'hui la production d’information explose de façon exponentielle :
plus personne ne peut suivre, personne n'a le temps et peu d'infos sont vraiment utiles.

Sélectionner est la seule réponse adaptée

Voila pourquoi nous avons lancé le service LSDJ qui sélectionne et commente pour vous chaque jour 1 et 1 seule info parmi toutes les infos du monde :
- en 1 minute vous prenez connaissance chaque soir d'un sujet important
- sur 30 jours, vous constaterez que vous aurez eu beaucoup d'informations à forte valeur ajoutée et que vous aurez couvert tous les sujets essentiels

LSDJ deviendra rapidement votre meilleure source d'information