Partager
Société

Halloween dérape dans l’hyper-sexualisation

Même outre-Atlantique où fêter Halloween est une tradition celtique bien implantée et bon enfant, la fête dérape, constate l’essayiste québécois Jérôme Blanchet-Gravel.

Alors que fleurit le hashtag #denoncetonporc, la schizophrénie  consistant à provoquer « le mâle », dont on déplore à grands cris les débordements sexistes, se donne libre-cours : la jeunesse féminine nord-américaine revêt « les déguisements les plus osés »  sous prétexte de fêter Halloween.

C’est un effet de « la nouvelle culture de l’orgie », d’un « retour en force des traditions païennes » qui « fait éclater la morale judéo-chrétienne en 1000 morceaux ». L’homme chrétien est remplacé par l’ « homo festivus » qu’annonçait le regretté Philippe Muray. Son pessimisme -ou son réalisme- est partagé par Jérôme Blanchet-Gravel qui voit dans cet « Halloween dionysiaque » un des signes de « la mort lente et imminente de notre civilisation ». Ajoutons cependant que si les civilisations sont mortelles, l’histoire a montré que le christianisme les transcende avec la puissance de les faire renaître.

 

 


Halloween: parle à mon cul, mon Occident est malade
Causeur 31-10-2017

Lire l'article dans : Causeur
Les dernières sélections

Pourquoi s'abonner à LSDJ ?

Aujourd'hui la production d’information explose de façon exponentielle :
plus personne ne peut suivre, personne n'a le temps et peu d'infos sont vraiment utiles.

Sélectionner est la seule réponse adaptée

Voila pourquoi nous avons lancé le service LSDJ qui sélectionne et commente pour vous chaque jour 1 et 1 seule info parmi toutes les infos du monde :
- en 1 minute vous prenez connaissance chaque soir d'un sujet important
- sur 30 jours, vous constaterez que vous aurez eu beaucoup d'informations à forte valeur ajoutée et que vous aurez couvert tous les sujets essentiels

LSDJ deviendra rapidement votre meilleure source d'information