Partager
Economie

Semaine noire pour les crypto-monnaies

Entre gilets jaunes, arrestation de Carlos Ghosn et communication à outrance sur les prétendues bonnes affaires du "Black Friday", la nouvelle est passée à peu près inaperçue aux yeux du grand public : cette semaine, le Bitcoin, mais aussi les autres monnaies virtuelles, ont vu leur valeur s’effondrer. Un véritable crash boursier 2.0.


Ainsi, le Bitcoin, star incontestée des devises numériques, est largement passé sous la barre des 5000 dollars, à 4396 $. Lui qui avait atteint un pic historique de près de 20.000 dollars en décembre 2017 a donc perdu près de 80% de sa valeur depuis. Sa valorisation totale s’élève à environ 76 milliards de dollars. Loin derrière lui, on trouve un quintet de crypto-monnaies : le XRP créé par la société Ripple (17 milliards), l’Ethereum (13 milliards), le Bitcoin Cash et le Stellar (3,6 milliards) et l’EOS (3,3 milliards). Soit une valorisation totale d’environ 110 milliards de dollars pour les cinq premières crypto-monnaies du moment. Le XRP a baissé de 11% en une semaine, l’Ethereum de 30% en une semaine, et le Bitcoin Cash de 50% en sept jours. Une véritable catastrophe pour les investisseurs.


Si l’on peut parler d’une explosion de la bulle des crypto-monnaies naissante, il y a de quoi s’inquiéter, alors que, dans l’Hexagone, les bureaux de tabac devraient bientôt être autorisés à vendre des bitcoins… En effet, à compter du 1er janvier, 3000 à 4000  bureaux de tabac vont pouvoir vendre des "coupons" de bitcoins d’une valeur allant de 50, 100 ou 250 euros. Pour autant, faut-il croire à l’avenir des crypto-monnaies ? Les avis sont partagés : John McAfee, fondateur de la société de cybersécurité éponyme, estime que le bitcoin atteindra la barre du million de dollars dans les cinq années à venir. A l'opposé, l’économiste et prix Nobel Joseph Stiglitz pense que le Bitcoin ne vaudra bientôt plus grand chose. Cela n’empêche en tout cas pas les autorités suisses de réfléchir à proposer des investissements en crypto-actifs, et  l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis de développer ensemble leur propre crypto-devise, qui pourrait être lancée l’année prochaine.

Pendant ce temps, les escroqueries se multiplient et coûtent de plus en plus cher aux investisseurs crédules :  en France, depuis début 2018, ce sont plus de 700 épargnants français qui se sont faits escroquer via de faux sites de vente de bitcoins. A fin août 2018, 31 millions d’euros ont déjà été détournés, selon l’AMF (Autorité des Marchés Financiers). La perte moyenne, de 5.000 euros en janvier 2018, a quasi quintuplé en août, atteignant les 24.000 euros par investisseur trompé.


Bitcoin et cryptomonnaies massacrés cette semaine
Boursier.com 23-11-2018

Lire sur Boursier.com
Les dernières sélections

Pourquoi s'abonner à LSDJ ?

Aujourd'hui la production d’information explose de façon exponentielle :
plus personne ne peut suivre, personne n'a le temps et peu d'infos sont vraiment utiles.

Sélectionner est la seule réponse adaptée

Voila pourquoi nous avons lancé le service LSDJ qui sélectionne et commente pour vous chaque jour 1 et 1 seule info parmi toutes les infos du monde :
- en 1 minute vous prenez connaissance chaque soir d'un sujet important
- sur 30 jours, vous constaterez que vous aurez eu beaucoup d'informations à forte valeur ajoutée et que vous aurez couvert tous les sujets essentiels

LSDJ deviendra rapidement votre meilleure source d'information