Partager
Société

Pr Joyeux : une victoire pour la liberté d’expression

Le professeur Henri Joyeux, cancérologue âgé de 73 ans et retraité depuis 2014, avait été condamné le 8 juillet 2016 par la chambre disciplinaire du Languedoc-Roussillon à être radié de l’ordre des médecins pour ses propos « alarmistes » sur les vaccins.  Le 24 mai 2018, il avait contesté cette lourde sanction - suspendue le temps de l’appel - devant la chambre disciplinaire nationale de l’ordre des médecins, à Paris. Bien lui en a pris : la radiation du professeur Joyeux en première instance a été annulée par cette instance d’appel le 26 juin, au motif que ses pétitions lancées sur internet, en septembre 2014 et mai 2015, « n’excédaient pas le principe de la liberté d’expression ». La première pétition visait une recommandation du Haut Conseil de la santé publique d’abaisser de 11 à 9 ans l’âge de la vaccination contre le papillomavirus pour les filles ; la deuxième demandait le retour sur le marché du « vieux » vaccin trivalent DT-polio sans sels d’aluminium.

La chambre disciplinaire nationale a jugé que la première pétition « participe de la liberté laissée à tout individu dans un Etat démocratique d’exprimer son opinion sur un sujet qui le concerne » et que la deuxième ne pouvait entraîner une condamnation alors que « la toxicité de l’aluminium comme adjuvant et la dangerosité du vaccin contre l’hépatite B font l’objet depuis plusieurs années de controverses nourries » entre spécialistes. L'instance d'appel souligne à ce propos que « les arguments avancés par le professeur Joyeux (...), certes partiels et simplifiés à des fins de vulgarisation pour le public, ne font que traduire les points de vue de certains participants à ce débat ».

Il est stupéfiant de constater la vague d’indignation que cette décision de justice a aussitôt soulevée dans les médias. Nombre de commentateurs, dont peu sont spécialisés dans l’information médicale, ont rivalisé d’ardeur pour déplorer l’annulation de cette sanction au motif que le professeur Henri Joyeux, Prix international de cancérologie, serait un « anti-vaccin » hautement nuisible à la santé publique, voire un « criminel » (mot prononcé sur Sud-Radio le 28 juin), doublé d’un militant anti-avortement pour aggraver son cas. Bref, un ennemi public à faire taire définitivement !  Quoi qu’on pense de la vaccination (dont le Pr Joyeux, au demeurant, affirme ne pas contester les bienfaits mais vouloir seulement combattre les « abus ») ou de l’ardeur mise par le cancérologue à promouvoir ses convictions sur le net, sa condamnation heurtait à la fois le principe de la liberté d’expression et le principe de précaution, s’agissant des effets potentiellement néfastes de l’aluminium et des 11 vaccins obligatoires décidée par Agnès Buzyn, ministre de la Santé (dont le mari, Yves Lévy, dirige l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et vient de se porter candidat à sa propre succession).

Notons que les adversaires du Pr Joyeux s’abstiennent généralement de mentionner le soutien actif qu’il reçoit d’un autre « retraité» de la médecine, le professeur Luc Montagnier, codécouvreur du VIH, le virus du sida, et prix Nobel de médecine…  Tous deux  ont lancé conjointement « un appel urgent aux personnels et professionnels de santé » contre l’imposition de 11 vaccinations aux enfants depuis le 1er janvier 2018, et viennent d’adresser au Président de la République une Lettre ouverte  demandant que soit inscrit dans la Constitution le principe de précaution en matière de santé et de médecine.

 

 


La radiation du professeur Joyeux pour ses propos anti-vaccins annulée en appel
Le Monde 26-06-2018

Lire sur : Le Monde
Les dernières sélections

Pourquoi s'abonner à LSDJ ?

Aujourd'hui la production d’information explose de façon exponentielle :
plus personne ne peut suivre, personne n'a le temps et peu d'infos sont vraiment utiles.

Sélectionner est la seule réponse adaptée

Voila pourquoi nous avons lancé le service LSDJ qui sélectionne et commente pour vous chaque jour 1 et 1 seule info parmi toutes les infos du monde :
- en 1 minute vous prenez connaissance chaque soir d'un sujet important
- sur 30 jours, vous constaterez que vous aurez eu beaucoup d'informations à forte valeur ajoutée et que vous aurez couvert tous les sujets essentiels

LSDJ deviendra rapidement votre meilleure source d'information