Partager
Société

La guerre contre Noël est une haine de soi-même

La période de Noël a vu une nouvelle résurgence d’antichristianisme primaire. Place Saint-Pierre, à Rome, le matin de Noël, une Femen s’est précipitée sur la crèche du Vatican pour s’emparer de la statue de l’Enfant Jésus sous prétexte de dénoncer le « sexisme » de l’Eglise. Le 13 décembre, les enseignants qui accompagnaient des écoliers à une séance de cinéma à Langon (Gironde) ont fait interrompre la séance du film d'animation américain « L'Étoile de Noël » comme contrevenant au principe républicain de laïcité. Quelques semaines plus tôt, c’était la condamnation, toujours au nom de la laïcité, de la croix surplombant la statue de Jean-Paul II à Ploërmel.

Ce laïcisme agressif a depuis longtemps franchi l’Océan pour frapper, non les Etats-Unis, mais le Canada français, pays de tradition catholique. Il sévit notamment au Québec, la « Belle Province », qui remplace les « Joyeux Noël » par « Joyeuses fêtes » et même par «Joyeux Décembre» à Montréal…

Revenant sur ces épisodes tragi-comiques dans son blog du Journal de Montréal, Mathieu Bock-Coté sociologue, enseignant, essayiste et chroniqueur québécois, se demande ce que cachent ces charges primaires.  Pourquoi cette guerre contre Noël ? Pourquoi « lutter contre le catholicisme comme s’il demeurait le principal obstacle avant l’avènement d’un nouveau monde pour de bon délivré de la tradition » et ce, alors même que l’occident est menacé par un « islam politique particulièrement militant » ?              

Sa conclusion : Ce « zèle déconstructeur » qui pousse à éradiquer toutes les traces du christianisme (comme avait tenté de le faire la Révolution française) revient à nier que le catholicisme a servi de matrice civilisationnelle au monde occidental et par conséquent aussi à la laïcité.  C’est la haine de soi poussée jusqu’à l’automutilation. Celle-ci entraîne, entre autres conséquences, que les sociétés occidentales se montrent de plus en plus rétives aux exigences de l’hospitalité.


L’anticatholicisme n’est-il aujourd'hui qu’un antioccidentalisme ?
Le Journal de Montréal 25-12-2017

Lire l'article sur : Le Journal de Montréal
Les dernières sélections

Pourquoi s'abonner à LSDJ ?

Aujourd'hui la production d’information explose de façon exponentielle :
plus personne ne peut suivre, personne n'a le temps et peu d'infos sont vraiment utiles.

Sélectionner est la seule réponse adaptée

Voila pourquoi nous avons lancé le service LSDJ qui sélectionne et commente pour vous chaque jour 1 et 1 seule info parmi toutes les infos du monde :
- en 1 minute vous prenez connaissance chaque soir d'un sujet important
- sur 30 jours, vous constaterez que vous aurez eu beaucoup d'informations à forte valeur ajoutée et que vous aurez couvert tous les sujets essentiels

LSDJ deviendra rapidement votre meilleure source d'information