Partager
Société

Johnny Hallyday, « un destin français »

L'émotion était très forte ce samedi 9 décembre dans et autour de l'église de la Madeleine, mais aussi devant les écrans de télévision, à l'occasion de l’hommage populaire rendu au "patron" du rock français. "Je suis français, et ma ville c'est Paris. Je suis né catholique, je mourrai catholique", avait-il dit, comme l’a rappelé dans son hommage l'écrivain Daniel Rondeau. Celui qui souhaitait que l’on se rappelle de lui comme d’un homme sincère avait demandé à ce que l’on inscrive son vrai nom sur sa tombe. Signe d’humilité, mais aussi prénom et nom de son baptême, il y a 74 ans de cela. "Le Père l'attend, les bras ouverts, pour lui dire comme à chacun de nous : que je t'aime, que je t'aime, que je t'aime", a conclu Mgr Benoist de Sinety, vicaire géné­ral de l'archi­dio­cèse de Paris, qui présidait la bénédiction.

Philippe Labro, écrivain, parolier, mais surtout intime du chanteur a notamment évoqué, sa foi en filigranes, les derniers instants de Johnny Hallyday, confiés par son épouse Laetitia. "Quand il est tombé au sol dans le bureau transformé en chambre d'hôpital, il a levé les yeux au ciel. Et puis il s'en est allé, voilà, il n'est plus là. Il est parti et une immense partie de toutes nos histoires à nous tous et toutes, ici et ailleurs, est partie avec lui. » Avant de conclure : "Il a levé les yeux au ciel. On pense à la phrase finale d'un film de Robert Bres­son que Johnny Hally­day aurait pu pronon­cer : "Quel drôle de chemin il m'a fallu prendre pour parve­nir jusqu'à toi".

Comme l’a rappelé le président de la République lors de son hommage introductif prononcé sur les marches de l’église de la Madeleine, évoquant le « destin français » du chanteur d'origine belge qui a contribué à populariser la musique américaine. « Il était ce que Victor Hugo nommait une force qui va », a résumé le chef de l'État. « Il aurait dû tomber cent fois. Ce qui l'a tenu, c'est votre ferveur, l'amour que vous lui portez et l'émotion qui nous réunit aujourd'hui lui ressemble : elle ne triche pas, ne pose pas, elle emporte tout sur son passage »


Johnny Hallyday : l'hommage d'Emmanuel Macron
Le Point 09-12-2017

Lire l'article sur : Le Point
Les dernières sélections

Pourquoi s'abonner à LSDJ ?

Aujourd'hui la production d’information explose de façon exponentielle :
plus personne ne peut suivre, personne n'a le temps et peu d'infos sont vraiment utiles.

Sélectionner est la seule réponse adaptée

Voila pourquoi nous avons lancé le service LSDJ qui sélectionne et commente pour vous chaque jour 1 et 1 seule info parmi toutes les infos du monde :
- en 1 minute vous prenez connaissance chaque soir d'un sujet important
- sur 30 jours, vous constaterez que vous aurez eu beaucoup d'informations à forte valeur ajoutée et que vous aurez couvert tous les sujets essentiels

LSDJ deviendra rapidement votre meilleure source d'information