Partager
Politique

Derrière l’affaire Fillon, l’anti-christianisme ?

Au lendemain du rassemblement réussi du Trocadéro, et quelques heures avant qu’Alain Juppé renonce définitivement à être l’homme du « plan B »,  Franck Margain, conseiller Régional Ile de France conseiller d'arrondissement de Paris Président Délégué du Parti Chrétien-Démocrate publiait dans Valeurs Actuelles une tribune intitulée « Ce que cache l'affaire Fillon ».

Il note en positif :

-Le sursaut provoqué dans les rangs de la droite par la tentative d’ « empêchement » dont a été victime le candidat vainqueur de la primaire  de la droite et du centre. Passé le choc des accusations, le doute sur leur bien-fondé.

-L’éveil d’un esprit critique sur l’indépendance et l’impartialité de la justice (« étranges coïncidences de calendrier » ; procès-verbaux servis tout chauds à la presse) ; sur la sincérité des indignations de ceux qui font fi de la présomption d’innocence.

-Le démenti apporté par la manifestation du Trocadéro à ceux qui l’avaient condamnée d’avance comme étant dirigée contre la justice, vouée à l’échec, aux « dérapages »…et à faire un bide !

Puis il en vient au fond de l’affaire : l’anti-christianisme de « l’establishment » :

Notant que « pour la première fois depuis extrêmement longtemps, le vote catholique a pesé réellement » dans la primaire », il y voit à l’œuvre « le retour des chrétiens sur la scène politique » :

Au-delà de la personne de François Fillon, de ses affaires judiciaires, voire des élections présidentielles, c’est « peut-être le retour des Chrétiens sur la scène politique que certains veulent stopper à tout prix (…)  car c’est  insupportable pour l'establishment »

Voilà le fond de l’affaire selon lui : «  Ce qui gêne c'est cette inspiration chrétienne qui réapparaît, et qui vient contredire le libéralisme-roi. »

Un doute : Reste à savoir dans quelle mesure cette analyse est partagée par François Fillon lui-même. Franck Margain constate que Fillon « ne l’assume pas complètement » : « Son programme est plutôt conservateur libéral, et les influences chrétiennes y apparaissent comme de petites concessions. » Mais il n’empêche « qu’il faut respecter le résultat des primaires ».

Une critique : Le point faible de cette tribune, c’est qu’elle fait l’impasse sur le revirement de Fillon au regard de sa promesse de ne pas se présenter s’il était mis en examen. « S'il a juré à ses dépens, il ne reprend pas sa parole » dit de l’homme juste le Psaume 14. Mais sans doute peut-on arguer que cette hypothétique mise en examen serait « abracadabradantesque » et qu’il ne s’agit pas ici du sort d’un homme, mais de l’avenir de la France.


Ce que cache l'affaire Fillon
Valeurs actuelles 06-03-2017

Lire l'article sur : Valeurs Actuelles
Les dernières sélections

Pourquoi s'abonner à LSDJ ?

Aujourd'hui la production d’information explose de façon exponentielle :
plus personne ne peut suivre, personne n'a le temps et peu d'infos sont vraiment utiles.

Sélectionner est la seule réponse adaptée

Voila pourquoi nous avons lancé le service LSDJ qui sélectionne et commente pour vous chaque jour 1 et 1 seule info parmi toutes les infos du monde :
- en 1 minute vous prenez connaissance chaque soir d'un sujet important
- sur 30 jours, vous constaterez que vous aurez eu beaucoup d'informations à forte valeur ajoutée et que vous aurez couvert tous les sujets essentiels

LSDJ deviendra rapidement votre meilleure source d'information