Partager
Politique

Cinq leçons pour foi et raison garder

Alors que le désarroi est à son comble avec les dernières péripéties de la campagne présidentielle, il est bon de lire le message des évêques de France : « Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique » publié en octobre 2016.

L’un de ses auteurs, Mgr Jean-Pierre Batut, évêque de Blois, commente et explicite ce texte dans une série de cinq entretiens de 12 minutes diffusés chaque jour à 17h30 sur RCF, du 27 février au 2 mars, mais que l’on peut retrouver en podcasts. Ils sont intitulés : « Pour que le politique soit au service des hommes »

Dans le premier, Mgr Batut précise l’intention des 10 évêques membres du Conseil permanent de la Conférence des évêques de France : « Nous nous exprimons parce que nous aimons notre pays et que nous sommes citoyens de ce pays ». C'est aussi en tant que pasteurs que ces évêques ont tenu à enrichir le débat politique d'un regard chrétien, sans donner des consignes de vote.

Mgr Batut rappelle que  « les catholiques sont des citoyens à part entière ». Il les invite à ne pas céder à la peur – une peur bien compréhensible alors que « les repères classiques de la vie - la famille, l'éducation - sont fragilisés. » Mais l’Évangile et la foi chrétienne invitent aussi « à avoir une finesse d'analyse » en alliant foi et raison. « L’Évangile n’est pas une sagesse spirituelle pour une perfection hors sol » ni « la méthode Coué » : le Christ nous invite à allier la prudence du serpent à la candeur de la colombe…pour incarner la Parole de Dieu dans des situations données.

Dans le deuxième entretien, Mgr Batut revient sur « la question du sens » de la vie, individuelle et collective. Un sens aujourd’hui obscurci, par exemple dans le projet européen. « La politique s’est faite gestionnaire au détriment des projets collectifs, sans se préoccuper du « pour quoi ? » Les « valeurs » ont remplacé les normes. D’où la difficulté à articuler le « je » et le « nous ».

Pour que la parole publique retrouve sa fiabilité, il faut : 1) parler vrai (creusons la déontologie de la parole politique) ; 2) retrouver le sens du dialogue «sans avoir peur d’exprimer nos différences. »

Dans le troisième entretien Mgr Batut aborde les questions du Contrat social et de la laïcité, à repenser dans nos sociétés devenues extrêmement diverses. Plutôt que s’en paniquer, il faut s’inscrire dans une perspective historique et apprendre à penser le long terme. La cohésion est à trouver dans les racines historiques de notre pays, en se souvenant que « si l’Etat est laïque, la société ne l’est pas. »

On ne peut pas vivre sans transcendance. Sans notion du bien et du mal, du juste et de l’injuste. Il y a une transcendance « du » politique, par rapport à « la » politique : la recherche du « bien commun » dépasse celle de « l’intérêt général ». Voici les liens pour les quatrième  et cinquième entretiens. 


Pour que le politique soit au service des hommes 1/5 - Mgr Jean-Pierre Batut, évêque de Blois
RCF 01-03-2017

Ecouter cette émission sur : RCF
Les dernières sélections

Pourquoi s'abonner à LSDJ ?

Aujourd'hui la production d’information explose de façon exponentielle :
plus personne ne peut suivre, personne n'a le temps et peu d'infos sont vraiment utiles.

Sélectionner est la seule réponse adaptée

Voila pourquoi nous avons lancé le service LSDJ qui sélectionne et commente pour vous chaque jour 1 et 1 seule info parmi toutes les infos du monde :
- en 1 minute vous prenez connaissance chaque soir d'un sujet important
- sur 30 jours, vous constaterez que vous aurez eu beaucoup d'informations à forte valeur ajoutée et que vous aurez couvert tous les sujets essentiels

LSDJ deviendra rapidement votre meilleure source d'information