Partager
Santé

Bientôt le retour de la gabelle ?

Après la taxe soda, bientôt, une taxe sel ? Fin septembre, un rapport de la Commission d'enquête sur l'alimentation industrielle de l’Assemblée Nationale le proposera. Faut-il y voir un retour de la gabelle du temps jadis, une agression contre le beurre salé ? Les vrais coupables en ligne de mire : les plats cuisinés, les produits transformés, tels les céréales du petit-déjeuner, et nombre d’autres produits industriels au sein desquels le sel sert tout autant à rehausser le goût qu’à la conservation, du fait de son rôle antimicrobien. Mais aussi à modifier le poids des aliments vendus, car il conserve l’eau…

"La consommation moyenne des Français oscille entre 10 et 12 grammes de sel par jour, a expliqué Michèle Crouzet, la rapporteuse de la commission et députée de l'Yonne (LaREM),  dans les colonnes du Figaro. C'est deux fois plus que les 5 grammes recommandés par l'OMS. Quoi qu'on en dise, le consommateur n'a pas le choix : l'essentiel du sel qu'il absorbe se trouve dans les plats cuisinés dont la consommation a explosé ces dernières années."


Cette future "taxe sel" pourrait prendre modèle sur la "taxe soda : une taxe instaurée en fonction de la proportion de sel contenue dans les aliments. Toujours selon Le Figaro, la taxe soda coûterait actuellement 520 millions d'euros par an aux industriels. Combien leur coûterait un taxe sel sur les aliments transformés ?  "Récompenser financièrement les bons élèves ne suffit pas, il faut contraindre les fabricants à déshabituer leurs clients à manger trop sucré ou salé", estime Michèle Crouzet. Il y a déjà une quinzaine d’années, Pierre Méneton, chercheur à l’Inserm, estimait que si l’on réduisait de trois grammes la consommation quotidienne de sel en France, l’industrie agro-alimentaire subirait un manque à gagner annuel d’environ 40 milliards de francs. Aujourd’hui, le coût serait sans doute encore plus élevé. Reste la crainte qu’une partie de ces coûts supplémentaires soient tout simplement répercutés sur les prix de vente, et les consommateurs !





Après la taxe soda, des députés s'attaquent au sel
Le Figaro 28-08-2018

Lire l'article sur Le Figaro
Les dernières sélections

Pourquoi s'abonner à LSDJ ?

Aujourd'hui la production d’information explose de façon exponentielle :
plus personne ne peut suivre, personne n'a le temps et peu d'infos sont vraiment utiles.

Sélectionner est la seule réponse adaptée

Voila pourquoi nous avons lancé le service LSDJ qui sélectionne et commente pour vous chaque jour 1 et 1 seule info parmi toutes les infos du monde :
- en 1 minute vous prenez connaissance chaque soir d'un sujet important
- sur 30 jours, vous constaterez que vous aurez eu beaucoup d'informations à forte valeur ajoutée et que vous aurez couvert tous les sujets essentiels

LSDJ deviendra rapidement votre meilleure source d'information