Partager
Education

Rentrée scolaire : les défis de Jean-Michel Blanquer

Il semble vouloir faire table rase des réformes et idées de celle qui l’a précédé au ministère de l’éducation... Jean-Michel Blanquer vient de dévoiler les grands changements de cette première rentrée scolaire de la présidence Macron. Quels changements attendent les élèves, et leurs parents ? France Info dresse un tour d’horizon des principales réformes attendues pour les 12,8 millions d'élèves et les 884 000 enseignants.

Parmi les sujets qui fâchent, la suppression de 23 000 contrats aidés, auxquels l'Education nationale a largement recours : auxiliaires de vie scolaire pour les enfants handicapés, secrétaires, documentalistes, animateurs… Le ministre a confirmé que l'accompagnement des élèves en situation de handicap ne serait pas mis à mal et serait même renforcé par 8 000 créations de postes.

Le redoublement est lui aussi au programme de cette rentrée. "(Il) doit rester possible quand c’est dans l’intérêt de l’élève, et dans des cas qui doivent rester rares", déclarait Jean-Michel Blanquer début juin au Parisien, ajoutant qu'il fallait "autoriser à nouveau le redoublement".
Côté primaire, les CP des quartiers très défavorisés (réseau d'éducation prioritaire, REP+) bénéficieront d'une très forte réduction du nombre d'élèves par classe, comme promis par le candidat Macron. 85% des 2 500 classes concernées seront divisées en deux classes d'une douzaine d'élèves. Pour les 15% restants, "il y aura deux professeurs (…) dans une même salle", a précisé le ministre dans une interview aux Echos, le 27 août.

Côté rythmes scolaires, un tiers des écoles primaires feront leur rentrée en revenant à la semaine de quatre jours, balayant les quatre jours et demi instaurés sous François Hollande. Une concertation pour revoir plus largement le calendrier scolaire et la durée des vacances sera également ouverte "dans les deux mois qui viennent", a annoncé lundi le ministre sur BFMTV.

Troisième gros chantier pour le ministère : l'enseignement de la lecture. Le ministre a souhaité revaloriser la méthode syllabique (basée sur le déchiffrage des mots), au détriment de la méthode globale (focalisée sur le sens). Une annonce qui a "étonné" les syndicats car, dans la pratique disent-ils, une combinaison des deux est souvent utilisée. Jean-Michel Blanquer a par ailleurs évoqué mardi la possibilité d'instaurer des évaluations nationales en français et en mathématiques, en octobre pour les CP et en novembre pour les 6e, deux "moments-clés" de la vie des élèves.

Les élèves de collège sont eux aussi concernés par les changements. Dès cette rentrée, les établissements du secondaire pourront en effet rétablir les options de langues anciennes (latin et grec), développer les classes bilangues et les sections européennes, dont seule une partie avait subsisté avec la réforme du collège mise en œuvre il y a un an. Les enseignements pratiques interdisciplinaires ne seront, eux, plus obligatoires.


Primaire, collège, lycée et supérieur : ce qui change pour les élèves à la rentrée
France Info 30-08-2017

Lire sur France Info
Les dernières sélections

Pourquoi s'abonner à LSDJ ?

Aujourd'hui la production d’information explose de façon exponentielle :
plus personne ne peut suivre, personne n'a le temps et peu d'infos sont vraiment utiles.

Sélectionner est la seule réponse adaptée

Voila pourquoi nous avons lancé le service LSDJ qui sélectionne et commente pour vous chaque jour 1 et 1 seule info parmi toutes les infos du monde :
- en 1 minute vous prenez connaissance chaque soir d'un sujet important
- sur 30 jours, vous constaterez que vous aurez eu beaucoup d'informations à forte valeur ajoutée et que vous aurez couvert tous les sujets essentiels

LSDJ deviendra rapidement votre meilleure source d'information