Partager

Nigeria

La synthèse

Ces enfants sacrifiés à Boko Haram

Par Olivier Bonnassies - Publié le 09 mai 2017

Le sort des jeunes filles chrétiennes enlevées par la secte islamique Boko Haram le 14 avril 2014 a ému le monde entier. Mais la libération samedi 6 mai de 82 de ces lycéennes parmi les 200 enlevées dans leur école-pensionnat de Chibok, laisse perplexe le cardinal John Olorunfemi Onaiyekan, archevêque d’Abuja, rapporte l’agence Fides.

Le cardinal se réjouit bien sûr de cette libération mais demande au gouvernement « comment il se fait que nous ayons dû attendre trois ans pour obtenir ce résultat » ? Aurait-on perdu autant de temps, ajoute le cardinal, si ces jeunes filles avaient appartenu à des familles puissantes ?

Alors en effet que les autorités avaient toujours répondu aux nombreuses et insistantes demandes de l’archevêque qu’elles ne pouvaient pas échanger ces otages avec des terroristes, voilà que soudain c’est fait : libération de membres de Boko Haram et versement d’une rançon « importante ».

Ces jeunes filles et leurs familles ont subi trois années de souffrances : mauvais traitements, viols, meurtres… Et plus de cent manquent à l’appel !

Rappelons avec cette autre dépêche de l’Agence Fides que plus de 4.000 enfants ont été enlevés et assassinés (ou utilisés comme kamikazes) par Boko Haram depuis trois ans.


La sélection

Les dernières sélections

Pourquoi s'abonner à LSDJ ?

Vous êtes submergé d'informations ? Pas forcément utiles ? Pas le temps de tout suivre ?
Nous vous proposons une sélection pour aller plus loin, pour gagner du temps, pour ne rien rater.

 Sélectionner et synthétiser sont les seules réponses adaptées ! 

0€ si vous voulez, 20€ (conseillé), ou tout montant de votre choix.
Le paiement de mon abonnement permet à LSDJ de poursuivre la diffusion d'informations de qualité, d'assurer son indépendance, et de pérenniser son avenir.