Partager

International

La synthèse

Migrants : quels pays les accueillent (ou non) en Europe ?

Par Judikael Hirel - Publié le 05 septembre 2017

C’était attendu, c'est désormais officiel : la Cour de justice de l'Union Européenne a rejeté ce mercredi «  dans leur intégralité » les recours déposés par la Hongrie et la Slovaquie contre les quotas d'accueil de réfugiés décidés en septembre 2015 par les dirigeants européens. On se souvient que la Slovaquie et la Hongrie, aux côtés de la République tchèque et de la Roumanie, avaient voté contre la relocalisation depuis la Grèce et l'Italie de 120 000 personnes pour deux ans. Le gouvernement hongrois a immédiatement dénoncé une décision "irresponsable ».

Selon la CJCE, le mécanisme dénoncé par les deux Etats membres contribue effectivement et de manière proportionnée à soulager la Grèce et l'Italie, débordées par l'afflux de migrants. Par ailleurs, le recours à une procédure non législative, sans consultation du Parlement européen, des parlements nationaux et sans délibérations publiques, était conforme à la législation communautaire. Enfin, le Conseil européen, qui regroupe les 28 chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE, n'était pas tenu de prendre la décision à l'unanimité.

Mais en fait, rares sont les membres de l'Union européenne à avoir atteint les objectifs fixés par le plan de "relocalisation" des migrants, à quelques jours de son échéance. En réalité, un peu moins de 28 000 personnes ont été transférées depuis la Grèce et l'Italie, sur un objectif initial allant jusqu'à 160 000 personnes à répartir. Rappelons que le Royaume-Uni et le Danemark ne sont pas concernés par les quotas, en vertu d'un droit de dérogation du traité de Lisbonne. En revanche, la Norvège, la Suisse et le Liechtenstein, bien que non-membres de l'UE, participent au système des quotas car ces pays sont associés aux accords de Dublin.


La sélection

Les dernières sélections

Pourquoi s'abonner à LSDJ ?

Vous êtes submergé d'informations ? Pas forcément utiles ? Pas le temps de tout suivre ?
Nous vous proposons une sélection pour aller plus loin, pour gagner du temps, pour ne rien rater.

 Sélectionner et synthétiser sont les seules réponses adaptées ! 

0€ si vous voulez, 20€ (conseillé), ou tout montant de votre choix.
Le paiement de mon abonnement permet à LSDJ de poursuivre la diffusion d'informations de qualité, d'assurer son indépendance, et de pérenniser son avenir.