Partager

International

La synthèse

Maroc : le témoignage risqué de convertis au christianisme

Par Olivier Bonnassies - Publié le 03 mai 2017

Le couvercle mis sur les conversions au christianisme dans les pays musulmans ne suffit pas à les occulter. Du moins dès qu’il se fait un peu moins pesant, comme actuellement au Maroc, selon ce reportage de Challenges.

Alors qu’il reste illégal pour un musulman de se convertir « dans une société majoritairement musulmane où la question reste taboue et l'apostasie réprouvée », certains « Marocains convertis au christianisme revendiquent désormais leur droit de vivre leur foi au grand jour ».

C’est le cas de Rachid, issu d'une famille adepte du soufisme, et devenu pasteur protestant à Agadir. Notons que sa conversion s’est faite via un site internet, depuis un cyber-café. Lui et ses compagnons témoignent principalement sur Internet. Ils sont allés plus loin en avril en saisissant le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) pour demander "la fin de la persécution" et demander le droit de choisir des prénoms chrétiens pour nos enfants, de prier dans les églises, d'être inhumés dans des cimetières chrétiens, de nous marier selon notre religion".

Ces chrétiens qui sortent de l’ombre sont principalement protestants : baptistes et évangéliques.


La sélection

Les dernières sélections

Pourquoi s'abonner à LSDJ ?

Vous êtes submergé d'informations ? Pas forcément utiles ? Pas le temps de tout suivre ?
Nous vous proposons une sélection pour aller plus loin, pour gagner du temps, pour ne rien rater.

 Sélectionner et synthétiser sont les seules réponses adaptées ! 

0€ si vous voulez, 20€ (conseillé), ou tout montant de votre choix.
Le paiement de mon abonnement permet à LSDJ de poursuivre la diffusion d'informations de qualité, d'assurer son indépendance, et de pérenniser son avenir.