La Sélection du jour | Malawi : une femme s’élève face au mariage des enfants (n°665)
Partager

Belle histoire

La synthèse

Malawi : une femme cheffe combat le mariage des enfants

Par Judikael Hirel - Publié le 31 mai 2019

Au Malawi, l’un des pays les plus pauvres du monde, plus de la moitié des jeunes filles sont mariées avant d’atteindre les 18 ans. Souvent trop pauvres pour s’occuper d’elles, les parents pensent encore souvent ne pas avoir d’autre choix. Et pourtant…

"Là où les filles sont éduquées, tout est possible", estime pour sa part Theresa Kachindamoto. Cette cadette d'une famille de 12 enfants descend des chefs de village de la région de Monkey Bay au Malawi. C’est ainsi qu’après 27 ans passés en tant que secrétaire de collège, cette mère de cinq enfants a été élue à son tour cheffe de plus de 900 000 personnes au sein du district de Dedza, dans le centre du Malawi. Portée par sa réputation d’être "bonne avec les gens", son peuple lui a fait savoir qu’elle serait leur cheffe "qu’elle le veuille ou non !"

Ce pouvoir tout sauf anodin, elle a décidé de l’utiliser notamment pour interdire les mariages d’enfants par leurs parents. Depuis son élection en 2003, Theresa Kachindamoto a ainsi annulé 850 mariages d'enfants et fait que ces jeunes filles retournent à l'école. Une décision prise après avoir arpenté le pays et rencontré des filles de 12 ans seulement avec mari et enfants. Culturellement courant, le mariage des enfants au Malawi est illégal depuis 2015, sauf si les parents donnent leur consentement à l’union.

La cheffe Theresa Kachindamoto a donc fait signer à ses 50 sous-chefs un accord abolissant les mariages d'enfants et annulant les mariages d'enfants existants. Elle est allée jusqu’à limoger quatre dirigeants masculins laissant encore des mariages d'enfants se dérouler. Même menacée de mort par certains, elle a fait que ces filles retournent à l’école car, pour elle, "éduquez une fille et vous éduquez toute la région... vous éduquez le monde". Elle a également veillé  à trouver le moyen de payer l’école de ces enfants, leurs parents n’en ayant pas les moyens.



La sélection

Les dernières sélections

Pourquoi s'abonner à LSDJ ?

Vous êtes submergé d'informations ? Pas forcément utiles ? Pas le temps de tout suivre ?
Nous vous proposons une sélection pour aller plus loin, pour gagner du temps, pour ne rien rater.

 Sélectionner et synthétiser sont les seules réponses adaptées ! 

0€ si vous voulez, 20€ (conseillé), ou tout montant de votre choix.
Le paiement de mon abonnement permet à LSDJ de poursuivre la diffusion d'informations de qualité, d'assurer son indépendance, et de pérenniser son avenir.