Partager

Société

La synthèse

L’opération "1000 cafés" est lancée

Par Judikael Hirel - Publié le 14 septembre 2019

La crise des Gilets Jaunes l’aura paradoxalement mis en lumière ces derniers mois : en milieu rural, les cafés ayant fermé leurs portes, ce sont les rond-points qui sont devenus, le temps d’un mouvement social, le nouvel endroit où se parler, le seul lieu de vie et de rencontres. Au total, en France, 26.000 communes rurales ont déjà perdu jusqu’à leur bistrot, frappées par la désertification, l'inéluctable fermeture des petits commerces de proximité.
C’est pourquoi le groupe d’économie sociale et solidaire SOS vient de lancer l’initiative "1000 cafés" : un appel à projet pour rouvrir dans un premier temps un millier de cafés en milieu rural dans un des 32.000 villages de moins de 3.500 habitants. Pour Jean-Marc Borello, président du groupe SOS, cité par Le Figaro "pour que la fracture territoriale se réduise, il faut que quelque chose de concret se passe dans les villages. Si l’on apporte un lieu de retissage du lien social à ces 31% de Français qui habitent dans une commune de moins de 3500 habitants, on n’aura pas perdu notre temps."

Globalement, cette initiative soutenue par le gouvernement dans le cadre de «l’agenda rural» voulu par Emmanuel Macron à l’issue du grand débat, suppose un investissement de 150 à 200 millions d’euros, entre mise aux normes des locaux, aménagement et recrutement. Aucune participation directe ne sera demandée aux communes, le smic sera garanti, l’accès au logement dans la commune facilité. Une participation aux résultats est même prévue… s’il y en a ! Les premiers cafés pourraient ouvrir leurs portes dès 2020, et seraient confiés à des binômes recrutés en priorité localement. Ils pourront également faire office de dépôt de pain, de petite épicerie valorisant les circuits courts, et même de relais de poste…


La sélection

Les dernières sélections