Partager

Sciences

La synthèse

L'intelligence artificielle inquiète-t-elle les Français ?

Par Judikael Hirel - Publié le 06 juin 2018

L’intelligence artificielle vous fait-elle peur ? En tout cas, 24% des Français y sont "réfractaires", selon une étude publiée ce mercredi par L'Observatoire société et consommation (ObSoCo), portant sur la perception et les usages de l'IA par les Français.


 Au terme de cette enquête réalisée par Internet auprès de 4000 personnes, L'ObSoCo a a établi quatre postures, correspondant à des profils types de consommateurs. Les 24% identifiés comme "réfractaires" "ont une faible connaissance et acceptabilité de l'intelligence artificielle, et sont en général plus âgés et moins diplômés", explique Simon Borel, docteur en sociologie. "Ils sont dans une logique d'indifférence et de critique". 29%, plus jeunes et féminins, sont classés comme "adeptes de la praticité", percevant cette technologie comme un moyen de gagner du temps. Prudents, ils redoutent toutefois une dépendance aux technologies.  


Mais concrètement, quels usages de l'IA les Français ont-ils ? Une très grande majorité l'utilise pour rechercher des informations. Près des trois quarts des personnes interrogées ont notamment traduit un texte en langue étrangère avec cette technologie. Par ailleurs, 74% des sondés souhaiteraient la voir se développer pour prévenir des risques naturels, 72% pour l'aide et le soutien aux personnes âgées et 67% pour prévenir les menaces sur les individus.


La sélection

Les dernières sélections

Pourquoi s'abonner à LSDJ ?

Vous êtes submergé d'informations ? Pas forcément utiles ? Pas le temps de tout suivre ?
Nous vous proposons une sélection pour aller plus loin, pour gagner du temps, pour ne rien rater.

 Sélectionner et synthétiser sont les seules réponses adaptées ! 

0€ si vous voulez, 20€ (conseillé), ou tout montant de votre choix.
Le paiement de mon abonnement permet à LSDJ de poursuivre la diffusion d'informations de qualité, d'assurer son indépendance, et de pérenniser son avenir.