Partager

Politique

La synthèse

Les Verts brûlent allègrement les feux rouges

Par Philippe Oswald - Publié le 28 juillet 2020

Sans doute enivrés par la modeste « vague verte » des municipales, Les Verts accumulent les bourdes dont ils sont coutumiers, et qui laissent généralement leurs succès électoraux sans lendemain. Leur dernière perle en date, mais non des moindres, est la comparaison entre les forces de l’ordre qui « traquent les migrants » et la police sous le régime de Vichy, hasardée par le nouveau maire EELV de Colombes, Patrick Chaimovitch : « Les gendarmes français qui ont obéi aux ordres de leurs supérieurs en mettant en œuvre la rafle du Vel d'Hiv (...) sont les ancêtres de ceux qui, aujourd'hui, avec le même zèle, traquent les migrants, les sans-papiers… » Ce parallèle scandaleux dans un discours prononcé à l'occasion d'une commémoration de la rafle du Vel d'Hiv, le 19 juillet, a enflammé les réseaux sociaux, fait sortir de leurs gonds les syndicats de police, et abouti à une plainte du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 27 juillet.  Le maire de Colombes a eu beau tardivement regretter « que (s)on propos ait pu porter à confusion », celle-ci n’est guère possible, lui-même ayant renchéri le 20 juillet, sur Twitter : « … j'ai tenu à faire le lien entre la rafle du Vel d'Hiv et, d'une part, tous les génocides avant et après le nazisme, d'autre part, les migrants pourchassés partout en Europe parce qu'ils sont différents ».

D’autres raccourcis douteux ont été faits par le maire EELV de Grenoble justifiant le non-déploiement de la 5G dans sa ville par le désir (louable !) de limiter la consommation de vidéos pornographiques, tandis qu’un regain de publicité était donné aux propos antivaccins de Michèle Rubirola, nouveau maire de Marseille. Mais les interventions les plus caricaturales, dont les vidéos ont battu des records d’audience sur les réseaux sociaux, sont celles de l’activiste féministe lesbienne Alice Coffin, nouvelle élue écologiste au Conseil de Paris. Après avoir poussé à la démission l’adjoint à la Culture d’Anne Hidalgo, Christophe Girard, pour ses liens supposés avec l’écrivain pédophile Gabriel Matzneff, Alice Coffin explique qu’elle entend poursuivre son combat au Conseil de Paris. Contre la pédophilie ? Ou contre les hommes considérés en bloc comme des prédateurs ? Cette  militante LGBT déclarait en 2018, dans une vidéo de la chaîne Russia Today devenue virale : « Ne pas avoir un mari, ça m’expose plutôt à ne pas être violée, à ne pas être tuée, à ne pas être tabassée. Et cela évite que mes enfants le soient aussi. » Avait-on connaissance à l’Institut catholique de Paris de la misandrie extrémiste d’Alice Coffin, cofondatrice de l’Association des Journalistes LGBT, quand on l’a recrutée pour enseigner l’écriture journalistique ?

Le fanatisme de certaines figures d’EELV ruine évidemment les ambitions gouvernementales de ce parti. Ce n’est sans doute pas pour déplaire à la majorité LREM qui se sert des « Khmers verts » comme repoussoirs. Elle apparaît ainsi sagement modérée alors même que l’extrémisme libertaire se donne libre cours en son sein, comme on le constate actuellement dans les débats de bioéthique à l’Assemblée nationale. 


La sélection

Les dernières sélections