Partager

Société

La synthèse

Les lycéens à l’épreuve de Parcoursup

Par Judikael Hirel - Publié le 23 mai 2018

Un an après les critiques virulentes sur l’ancienne plateforme APB et son système inique de tirage au sort, c’est au tour de Parcourssup de faire ses preuves. L’an dernier, 80,7% des élèves avaient obtenu l’un de leurs trois premiers vœux dès le 8 juin. Qu’en est-il cette année ?

Au total, pour l’instant, un peu plus de la moitié des jeunes inscrits sur la plateforme controversée d'accès à l'enseignement supérieur ont déjà reçu une réponse positive.
Ce mercredi matin, 436.000 lycéens de terminale ou étudiants en réorientation avaient reçu au moins un "oui" à leurs souhaits inscrits sur Parcoursup. Mais 29.000 ayant postulé uniquement à des filières sélectives, n'ont obtenu que des refus. Les futurs bacheliers ont ensuite une semaine pour prendre une décision, par exemple choisir entre deux "oui", et maintenir ou renoncer à une place "en attente").

Après cette première salve de réponse aux 810.967 inscrits sur la plateforme d'affectation Parcoursup, plus de 300.000 sont donc encore pour l’instant sans affectation, contre environ 110.000 sur Admission Post Bac, l'an passé. Pourquoi ? Contrairement à APB, qui fonctionnait sur la base de trois vagues d'admission successives, Parcoursup est un système en continu, le jeu des admissions et désistements se poursuivra jusqu'au 21 septembre prochain.


La sélection

Les dernières sélections

Pourquoi s'abonner à LSDJ ?

Vous êtes submergé d'informations ? Pas forcément utiles ? Pas le temps de tout suivre ?
Nous vous proposons une sélection pour aller plus loin, pour gagner du temps, pour ne rien rater.

 Sélectionner et synthétiser sont les seules réponses adaptées ! 

0€ si vous voulez, 20€ (conseillé), ou tout montant de votre choix.
Le paiement de mon abonnement permet à LSDJ de poursuivre la diffusion d'informations de qualité, d'assurer son indépendance, et de pérenniser son avenir.