Partager

Société

La synthèse

Les dangers de notre époque

Par Olivier Bonnassies - Publié le 31 décembre 2020

Pourrait-il y avoir un jour un complot global, comme certains l'imaginent aujourd’hui ?

Il faut bien sûr être prudent avant de prendre position sur des questions comme celles-là, par nature complexes : nous ne disposons évidemment pas de tous les éléments de jugement et il faut faire la part des délires (complot judéo maçonnique, Terre plate, Lune creuse ou inviolée) ou des mensonges (Protocole des Sages de Sion), sans oublier le fait que les fausses nouvelles sont plus nombreuses et se répandent plus vite que les vraies (cf. LSDJ n°955). Mais il n’est pas inutile de regarder rationnellement ce que notre époque a de particulier et de réfléchir aux risques qu’elle génère.

La littérature d'anticipation (Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley en 1932, 1984 de George Orwell en 1949, …) et le cinéma (Star Wars, Blade Runner, Terminator, Bienvenue à Gattaca, Minority Report, Ghost in the Shell, Divergente, Hunger Games, …) surfent régulièrement sur les risques de dictature mondiale et d'emprise sur les individus que les progrès technologiques font peser sur notre monde. Et ce n'est plus vraiment de la science-fiction, puisque la Chine met déjà en œuvre ce genre de dystopie avec un programme de contrôle de la population qui glace le sang (caméras de surveillance, outils de reconnaissance faciale, note sociale, flicage omniprésent - cf. LSDJ 352).

Selon la tradition chrétienne, il viendra un jour un Antéchrist (cf. 2 Th 2,3-12 ; 1 Jn 2, 18-22) qui dominera le monde par un pouvoir dictatorial. À ce sujet, le pape François a recommandé la lecture du livre de Robert-Hugh Benson, Le Maître de la Terre. Soloviev décrit l'avènement de « l'Impie » après une crise et un chaos économique qu’il maîtrise en apportant la paix et la prospérité, avant d'imposer une religion mondiale relativiste. Le Catéchisme de l’Église catholique parle de cette venue à l’issue d’un temps d’épreuve et de persécution qui débouche sur une imposture religieuse (CEC n°675 et 676). Et la perspective d'un complot « des grands de la Terre contre le Seigneur et son Messie » (Ps 2,2) a aussi des fondements bibliques.

Si l’on analyse la racine de cette éventuelle cabale mondiale, il faut certainement moins craindre les fanfarons qui font mine de planifier ces choses alors qu’ils n’en ont pas les moyens (comme Jacques Attali, Henry Kissinger, David Rockefeller ou telle ou telle société secrète), que les logiques de convoitises (pouvoir, argent, luxure), toujours présentes, qui peuvent aujourd’hui se développer avec des moyens nouveaux et jamais vus (mondialisation, technologies intrusives, acteurs privés dominants, financement en centaines de milliards d’euros).

En écho à ces craintes, on peut constater qu’un certain nombre de personnalités ou d’entités très puissantes et non démocratiques (type Forum de Davos, Bilderberg, GAFAM, Soros, etc.) ont effectivement des tentations de planification plus ou moins occultes, des agendas propres et des idées qui peuvent faire peur :

- Sentiment exprimé par beaucoup selon lequel les hommes sont trop nombreux sur Terre (7 milliards aujourd'hui) et qu’ils vivraient mieux s'ils n'étaient que 500 millions (cf. UNFPA, OPT, Planning familial, stèle Georgia Guidestones).

- Volonté de profiter de la crise (qualifiée d’« opportunité unique ») pour mettre en place un « Grand Reset » (cf. le texte de Davos sur « La Grande Réinitialisation » où des personnes privées très influentes énoncent un nouvel Évangile et expriment leur ferme volonté de mettre en œuvre un « Ordo ab chaos »).

- Volonté de supprimer l’argent liquide pour le remplacer par des transactions entièrement contrôlables et traçables par les autorités (au nom de la lutte contre la fraude).

- Volonté de mettre en place un contrôle sanitaire nominatif qui passe par l’imposition de normes mondiales et un contrôle des individus (vaccinations obligatoires, …).

- Volonté de mettre en place de plus en plus de contrôles stricts et mondialisés pour lutter contre des menaces plus ou moins réelles (salut de la planète, normes écologiques, protection contre le terrorisme, lutte contre l’évasion fiscale).

- Volonté de disposer de données massives de plus en plus précises sur l’ensemble de la population mondiale (GAFAM).

- Volonté affichée de mettre en place un gouvernement mondial (George Bush, Nicolas Sarkozy, Henry Kissinger, Jacques Attali, etc.) sans jamais préciser comment pourraient être contrôlés ceux qui le dirigeraient.

Est-ce que de telles choses peuvent être envisageables à court terme ?

Il est clair que le contexte actuel de crise semble tout permettre et que les outils technologiques rendent potentiellement possible – pour la première fois dans l’Histoire – la mise en place d’une véritable dictature mondiale. Il convient donc d’être très vigilants et de rechercher les moyens de ne jamais rien céder sur nos libertés individuelles …

Dans cette volonté renouvelée de mobilisation, nous vous souhaitons – de tout cœur et dans l'espérance – une très bonne année 2021 ;-) !


La sélection

Les dernières sélections