La Sélection du jour | Le laser, solution miracle au retraitement des déchets nucléaires ? (n°473)
Partager

Sciences

La synthèse

Le laser, solution miracle au retraitement des déchets nucléaires ?

Par Philippe Oswald - Publié le 09 octobre 2018

Que faire des déchets nucléaires dont la durée de vie peut se chiffrer en centaines de milliers d’années ? La question épineuse de leur stockage ou de leur recyclage suscite actuellement des débats orageux à propos du projet  d’enfouissement Cigéo (Centre industriel de stockage géologique) situé à Bure (Meuse). Elle va resurgir dans les prochaines semaines à l’occasion du débat national sur la gestion des matières et déchets radioactifs (PNGMDR) qui devrait se prolonger jusqu’en janvier.

Or ce casse-tête de la radioactivité pourrait être résolu dans les prochaines années de façon quasi miraculeuse selon Gérard Mourou. Ce physicien français, professeur émérite à l’École polytechnique, a été nommé le mardi 2 octobre prix Nobel de physique 2018 pour ses recherches sur les lasers, avec le physicien américain Arthur Ashkin et la chercheuse canadienne Donna Strickland. A cette occasion, Gérard Mourou  a révélé l’une des applications les plus prometteuses du laser : réduire considérablement la durée de vie des déchets nucléaires, jusqu’à 30 minutes au lieu d'un million d'années! Selon lui, la technologie à mettre en œuvre à cette fin pourrait être au point d'ici dix à quinze ans, grâce à la collaboration qu’il a engagée avec le CEA (Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives).

Dans cet entretien publié sur le site de l’association The Conversation France (en lien ci-dessous), Gérard Mourou résume le fonctionnement de la technique de génération d’impulsions optiques ultra-courtes de haute intensité (CPA : chirped pulse amplification)  qui lui a valu le prix Nobel : « Elle permet d’obtenir des pressions, températures et champs électriques extrêmement élevés (…) C’est comme au karaté : on délivre une puissance très importante dans un temps très, très bref. »

Très prometteurs pour le traitement des déchets nucléaires dont la radioactivité serait ainsi annihilée, ses travaux sur le laser reçoivent d’ores et déjà des applications dans la chirurgie de l’œil.


La sélection

Les dernières sélections