Partager

Economie

La synthèse

Le boom de GameStop : des rebelles à l’assaut (électronique) de Wall Street

Par Ludovic Lavaucelle - Publié le 02 février 2021

Une guerre ouverte entre petits investisseurs et fonds spéculatifs d’investissement a secoué le temple de l’économie américaine fin janvier. Les répercussions de cette crise seront lourdes, prédit Colin Martin dans « The American Conservative » (en lien ci-dessous). D’une part, on peut s’attendre à un bouleversement des équilibres financiers car les investisseurs individuels ont appris à utiliser les réseaux sociaux pour unir leurs forces ; d’autre part, cet assaut électronique sur le cœur battant de l’économie américaine fait émerger une nouvelle dynamique politique.

Que s’est-il passé ? Des milliers de personnes, encouragées par un forum en ligne fort de 4 millions d’utilisateurs, ont fait grimper le cours d’une vieille société de distribution de jeux vidéo – alors que des fonds d’investissement pariaient, eux, à la baisse. Résultat : des gains extraordinaires pour« David » – ces particuliers regroupés –, des pertes abyssales (estimées à 5 milliards de dollars) pour « Goliath » – les fonds d’investissement.

Les premiers raids

En septembre 2019, un utilisateur du forum Reddit fit part, via le fil «r/WallStreetBets » de la plateforme, de sa décision d’investir près de 54 000 dollars en options d’achat dans la société GameStop dont le cours était très bas (3 dollars). Si, au 15 Janvier 2021, la valeur n’atteignait pas 8 dollars, il perdait toute sa mise. Par contre, si elle dépassait ce seuil, un bénéfice était garanti. Or, un an plus tard, le 8 Octobre 2020, Microsoft annonçait un partenariat avec GameStop. Banco ! Le cours explosa de 40% et continua à grimper graduellement alors que l’échéance du 15 janvier 2021 approchait. L’investisseur se mit alors à communiquer via le fil Reddit ses gains attendus avec des pourcentages à 2 puis 3, puis 4 chiffres… La communauté réunie sur ce forum se rallia à cette affaire assurément juteuse, et les mises affluèrent, faisant atteindre des sommets jamais atteints à ce titre peu prometteur. Cependant, tout juste un mois avant l’échéance de mi-janvier, ces audacieux « pirates » apprenaient que plusieurs géants financiers pariaient à la baisse sur GameStop.

Le drapeau noir est hissé

Certaines firmes puissantes de Wall Street sont connues pour leur obsession de la « vente à découvert ». Le jeu est simple : on emprunte via un intermédiaire des actions que l’on estime surévaluées pour les vendre immédiatement. Quand le cours est tombé, on les rachète puis on les revend au prêteur en empochant la différence. Bien sûr, le jeu est risqué : si le cours monte, les pertes peuvent être lourdes. Quand la loi interdit de « casser » le titre sur lequel on mise pour assurer un profit, les loups de Wall Street savent montrer leurs crocs sur les espaces peu réglementés des réseaux sociaux. Fin 2020, des firmes aux dents longues comme Melvin Capital et Citron Research parient que GameStop est surévalué. Mais les utilisateurs du fil WSB sur Reddit hissent le drapeau noir et appellent à la résistance. Le ralliement populaire est tel que le cours de GameStop s’envole pour atteindre 400 dollars le 27 janvier au soir. Les fonds spéculatifs abandonnent – en laissant plus de 5 Milliards de pertes – quand le premier investisseur voit sa mise de 54 000 dollars se transformer en… 48 millions. Ses suiveurs ont fait aussi des gains substantiels et s’en félicitent sur le forum. Tous partagent le sentiment d’être en lutte contre les « puissants », contre le « système ».

L’Empire contre-attaque

Mercredi 27 Janvier la Maison Blanche et la Securities and Exchange Commission (SEC), l’organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers, ont annoncé qu’ils suivaient la situation « de près ». Dès le lendemain, la plateforme d’échange boursier Robinhood, populaire chez les petits investisseurs car sans frais, fait retomber le cours de GameStop en interdisant l’achat d’actions GameStop et toute transaction via le fil WSB du forum Reddit. Les autorités n’y trouvent rien à dire… Le débat s’enflamme et devient politique. On accuse un géant, « Citadel Capital » (qui a amassé 6,7 milliards de dollars pendant la pandémie), d’avoir fait pression sur la plate-forme Robinhood tout en sauvant son concurrent Melvin Capital. Ces géants demandent de réguler l’accès des « sans-dents » aux marchés financiers, voire de les faire condamner pour collusion. Mais partager ses investissements sur un réseau social n’a rien d’illégal… Par contre la décision de Robinhood d’interdire les échanges à une catégorie d’investisseurs est fortement contestée, y compris par des ennemis politiques. Ted Cruz (sénateur du Texas, soutien de Trump) a rejoint Alexandria Ocasio-Cortez (figure de la gauche radicale) pour défendre David contre Goliath. Le milliardaire Elon Musk a, lui aussi, apporté son soutien aux petits investisseurs.

La bataille GameStop est terminée mais la guerre ne fait que commencer, préviennent les insurgés sur Reddit. « Nous ne sommes pas venus pour jouer au casino, mais pour mener une rébellion. »


La sélection

Les dernières sélections