Partager

High tech

La synthèse

L'addiction à l'iPhone comparable à la "malbouffe" ?

Par Judikael Hirel - Publié le 15 janvier 2018

Et si l’addiction des enfants aux iPhones était comparable à la "malbouffe" ? Samedi 6 janvier, deux fonds de placements actionnaires minoritaires d’Apple ont adressé un courrier à la direction du groupe pour lui demander de lutter contre l’addiction des plus jeunes à l’iPhone, le plus célèbre des smartphones au monde. Selon les estimations du cabinet eMarketer, près de la moitié des enfants de moins de 11 ans possèdent un smartphone aux Etats-Unis. Cette proportion grimpe à 90 % chez les 12-17 ans. D’après l’organisation Common Sense Media, 78 % des adolescents aux Etats-Unis utilisent leur téléphone au moins une fois par heure. Et 50 % d’entre eux reconnaissent une dépendance. Les résultats d’une même étude en France ne seraient sans doute guère différents…

"Cela serait défier le bon sens que d’affirmer que le fabricant d’un produit si puissant n’a pas de rôle à jouer pour aider les parents", écrivent les deux actionnaires, qui préconisent la mise en place d’options plus poussées de contrôle parental permettant, par exemple, "de limiter le temps d’utilisation, d’interdire l’usage à certaines heures et de réduire le nombre d’applications sociales disponibles." En réponse, Apple a précisé que, depuis 2008, les logiciels installés sur ses iPhone permettent aux parents de contrôler à quels jeux, films, applications et autres contenus leurs enfants peuvent avoir accès. "Nous prenons cette responsabilité très au sérieux et nous sommes déterminés à répondre, voire à dépasser les attentes de nos clients, surtout quand il s’agit de protéger les enfants."


La sélection

Les dernières sélections

Pourquoi s'abonner à LSDJ ?

Vous êtes submergé d'informations ? Pas forcément utiles ? Pas le temps de tout suivre ?
Nous vous proposons une sélection pour aller plus loin, pour gagner du temps, pour ne rien rater.

 Sélectionner et synthétiser sont les seules réponses adaptées ! 

0€ si vous voulez, 20€ (conseillé), ou tout montant de votre choix.
Le paiement de mon abonnement permet à LSDJ de poursuivre la diffusion d'informations de qualité, d'assurer son indépendance, et de pérenniser son avenir.