Partager

Economie

La synthèse

La grève SNCF menace les entreprises dépendantes du fret

Par Philippe Oswald - Publié le 05 avril 2018

Il n’y a pas que les voyageurs à être perturbés par la grève « perlée » - deux jours sur cinq jusqu'au 28 juin - organisée par les syndicats à la SNCF. Actuellement, 70% des conducteurs de trains sont en grève tant pour le transport de voyageurs que pour celui des marchandises.

Si le train ne représente que 10% du transport intérieur de marchandises en France, certaines entreprises, notamment dans les secteurs agricoles, sidérurgiques et chimiques, dépendent du rail pour s'approvisionner en matières premières ou livrer leurs produits lourds ou dangereux. Outre l’agriculture, l'automobile, le bâtiment, et les travaux publics, sont particulièrement touchés.

Certes, le fret est ouvert à la concurrence depuis 2006, mais les entreprises privées de transport ferroviaire sont elles-mêmes affectées par  la grève des aiguilleurs qui régulent le trafic sur l'ensemble du réseau…

Le trafic des trains est tombé à 15% les jours de grève. En outre, les professionnels clients - pardon : « usagers » - du fret s’inquiètent de la capacité de la SNCF à assurer les convois de fret, particulièrement délicats à mettre en place, entre les jours de grève.


La sélection

Les dernières sélections