La Sélection du jour | La France, c’est du propre (ou pas) (n°1059)
Partager

Société

La synthèse

La France, c’est du propre (ou pas)

Par Judikael Hirel - Publié le 04 septembre 2020

L’un des rares mérites de l’épidémie de coronavirus qui touche la France aura été de rappeler à tous que se laver les mains n’est pas une option. Un concept apparemment à rappeler tout particulièrement en France, si l’on en croit une récente étude IFOP sur l'évolution de l'hygiène des Français.

Car les Français sont sales, rappelle cette enquête, notamment du côté masculin de nos concitoyens. Toilette quotidienne, changement de sous-vêtements, et donc lavage de mains... Tout cela laisse à désirer. Ainsi, 71% des Français effectuent une toilette complète (visage et corps) tous les jours, contre 81% des Françaises. Elles sont par ailleurs 94% à changer de sous-vêtements quotidiennement (contre 17% en 1951), et 73% chez les hommes. 1% des sondés déclarent même les changer… seulement une fois tous les 15 jours !

Si aujourd’hui, près de neuf Français sur dix (88%) ont accès à une douche dans leur résidence principale, ils sont moins de deux sur trois (63%) à en prendre une quotidiennement. "L’absence de toilette quotidienne reste néanmoins aujourd’hui un phénomène masculin, souligne l’Ifop, affectant avant tout les seniors dont les normes en matière d’hygiène ont été inculquées à cette époque : 57% seulement des hommes de 65 ans et plus se lavent entièrement tous les jours." Les autres catégories de la population où l’hygiène laisse encore à désirer en France sont généralement les personnes isolées géographiquement (59% des ruraux), professionnellement (60% des chômeurs) ou socialement (60% des femmes ne recevant jamais personne à leur domicile). "Signe que l’hygiène repose beaucoup sur la prise en considération de sa sociabilité et du regard d’autrui dans la gestion de son apparence corporelle."

Plus inquiétant : après être allés aux toilettes, seuls 71% des Français disent se laver les mains, soit deux points de plus qu’en 1994. Enfin, 49% des Français se les lavent avant de prendre leur repas. Soit dix points de moins qu’il y a 26 ans… Les résultats de cette étude seraient-ils différents dans quelques mois, une fois l’épisode de coronavirus derrière nous ? Il faut l’espérer.


La sélection

Les dernières sélections