La Sélection du jour | Halloween dérape dans l’hyper-sexualisation (n°185)
Partager

Société

La synthèse

Halloween dérape dans l’hyper-sexualisation

Par Philippe Oswald - Publié le 31 octobre 2017

Même outre-Atlantique où fêter Halloween est une tradition celtique bien implantée et bon enfant, la fête dérape, constate l’essayiste québécois Jérôme Blanchet-Gravel.

Alors que fleurit le hashtag #denoncetonporc, la schizophrénie  consistant à provoquer « le mâle », dont on déplore à grands cris les débordements sexistes, se donne libre-cours : la jeunesse féminine nord-américaine revêt « les déguisements les plus osés »  sous prétexte de fêter Halloween.

C’est un effet de « la nouvelle culture de l’orgie », d’un « retour en force des traditions païennes » qui « fait éclater la morale judéo-chrétienne en 1000 morceaux ». L’homme chrétien est remplacé par l’ « homo festivus » qu’annonçait le regretté Philippe Muray. Son pessimisme -ou son réalisme- est partagé par Jérôme Blanchet-Gravel qui voit dans cet « Halloween dionysiaque » un des signes de « la mort lente et imminente de notre civilisation ». Ajoutons cependant que si les civilisations sont mortelles, l’histoire a montré que le christianisme les transcende avec la puissance de les faire renaître.

 

 


La sélection

Les dernières sélections

Pourquoi s'abonner à LSDJ ?

Vous êtes submergé d'informations ? Pas forcément utiles ? Pas le temps de tout suivre ?
Nous vous proposons une sélection pour aller plus loin, pour gagner du temps, pour ne rien rater.

 Sélectionner et synthétiser sont les seules réponses adaptées ! 

0€ si vous voulez, 20€ (conseillé), ou tout montant de votre choix.
Le paiement de mon abonnement permet à LSDJ de poursuivre la diffusion d'informations de qualité, d'assurer son indépendance, et de pérenniser son avenir.