Partager

International

La synthèse

Enfin la paix entre les deux Corées ?

Par Judikael Hirel - Publié le 27 avril 2018

L’avenir de la péninsule coréenne a commencé à s’écrire ce vendredi, avec la rencontre exceptionnelle entre Kim Jong-Un et Moon Jae-in, les dirigeants nord-coréen et sud-coréen. Une rencontre faisant suite à un sommet sur la dénucléarisation de la péninsule. Le président américain a estimé pour sa part que que les Américains peuvent être "fiers" de ce qui se passe en Corée, ajoutant que "seul le temps permettra de juger" le réchauffement entre les deux Corées". Via l’un des ses célèbres tweets, il a également salué "l'aide précieuse" du président chinois sur ce dossier.


La "Déclaration de Panmunjom ", conjointement écrite par les dirigeants des deux Corées, scelle la volonté des deux pays de renouer avec la paix. " La Corée du Sud et la Corée du Nord confirment l’objectif commun d’obtenir, au moyen d’une dénucléarisation totale, une péninsule coréenne non nucléaire ", dit notamment cette déclaration. "Les deux dirigeants sont convenus d’avoir des discussions régulières et franches, via des rencontres et par liaison téléphonique directe, sur des questions vitales pour la nation, pour renforcer la confiance mutuelle, et de chercher ensemble à renforcer l’élan positif afin de continuer à faire avancer les relations intercoréennes de même que la paix, la prospérité et l’unification de la péninsule coréenne. Dans ce contexte, le président Moon Jae-in a accepté de se rendre à Pyongyang cet automne."


Surtout, en sus de travailler à réunir les familles séparées, "Corée du Sud et Corée du Nord sont convenues de mener à bien le désarmement par étapes, à mesure que les tensions militaires s’apaisent et que des progrès substantiels sont réalisés pour établir la confiance militaire ". Les deux dirigeants ont ainsi déclaré "qu’il n’y aura plus de guerre sur la péninsule coréenne, et qu’en conséquence, une nouvelle ère de paix a commencé ." Après avoir impliqué deux millions de soldats, et entraîné la mort de 650 000 militaires et d’environ 1,5 million de victimes civiles, la guerre de Corée n’a jamais vraiment pris fin. Au-delà de l’armistice du 27 juillet 1953, son bilan demeure tragique. Depuis, le 38e parallèle marque le tracé de la DMZ, zone démilitarisée  de 4 km de large sur 241 km de long, qui scinde la péninsule.


La sélection

Les dernières sélections

Pourquoi s'abonner à LSDJ ?

Vous êtes submergé d'informations ? Pas forcément utiles ? Pas le temps de tout suivre ?
Nous vous proposons une sélection pour aller plus loin, pour gagner du temps, pour ne rien rater.

 Sélectionner et synthétiser sont les seules réponses adaptées ! 

0€ si vous voulez, 20€ (conseillé), ou tout montant de votre choix.
Le paiement de mon abonnement permet à LSDJ de poursuivre la diffusion d'informations de qualité, d'assurer son indépendance, et de pérenniser son avenir.