Partager

International

La synthèse

L’Asie en manque de filles

Par Olivier Bonnassies - Publié le 23 mai 2017

« Selon les Nations Unies, 150 millions de filles manquent à l'appel dans le monde (sur 30 ans)» rapporte le magazine Géopolitis de FranceTvInfo

C’est le résultat des avortements massifs et sélectifs, de la politique de l’enfant unique en Chine, des dots exorbitantes en Inde, et de la préférence quasi universelle (sociale, culturelle, religieuse) pour les garçons : « En Chine et dans le nord de l'Inde, on compte en moyenne 115 garçons pour 100 filles à la naissance. » « Au Pakistan, il manquerait 5 millions de femmes, 3 millions au Bangladesh, un million en Afghanistan, 400.000 à Taïwan et 150.000 en Corée du Sud. »

D’où la difficulté croissante pour les hommes de trouver une épouse (un jeune Chinois sur cinq n’y parvient pas) et un déséquilibre social de plus en plus menaçant avec la multiplication des mariages forcés, des viols, de la polygamie : « En Inde et en Chine, certains kidnappent des femmes, d’autres partent chercher des Birmanes, des Vietnamiennes, des Indonésiennes. »

Phénomène aggravant depuis les années 1980 : « l’arrivée des techniques de dépistage prénatal »

Une réaction se dessine de la part des autorités : chasse aux avorteurs « sélectifs » en Chine et en Corée, subventions aux familles donnant naissance à une fille (Chine, Inde).

Mais comme en avertissait déjà il y a quarante ans Alfred Sauvy, les glissements démographiques sont irréversibles à court et moyen termes : « L'Inde et la Chine ne pourront jamais combler cette classe creuse, marquée par trente ans de sélection des naissances. Des dizaines de millions d'hommes dans ces pays ne pourront jamais se marier.


La sélection

Les dernières sélections

Pourquoi s'abonner à LSDJ ?

Vous êtes submergé d'informations ? Pas forcément utiles ? Pas le temps de tout suivre ?
Nous vous proposons une sélection pour aller plus loin, pour gagner du temps, pour ne rien rater.

 Sélectionner et synthétiser sont les seules réponses adaptées ! 

0€ si vous voulez, 20€ (conseillé), ou tout montant de votre choix.
Le paiement de mon abonnement permet à LSDJ de poursuivre la diffusion d'informations de qualité, d'assurer son indépendance, et de pérenniser son avenir.