La Sélection du jour | Culture : La musique porteuse d'espoir, des favelas de Rio au Vatican (n°72)
Partager

Culture

La synthèse

La musique porteuse d'espoir, des favelas de Rio au Vatican

Par Olivier Bonnassies - Publié le 31 mai 2017

Ils auront dû patienter quatre ans avant de pouvoir, enfin, jouer devant le pape François... En effet, l'Orquestra Maré do Amanha devait jouer lors des JMJ de Rio, en juillet 2013, au pied du célèbre Christ Rédempteur du Corcovado. Mais la pluie en avait décidé autrement. Ce samedi, le rêve de 26 Brésiliens âgés de 14 à 19 ans, membres de cet orchestre issu d'un projet social né en 2010 dans une des favelas les plus violentes du Brésil, va enfin se réaliser, à 10 000 km de là, au Vatican.

Selon l'ONG locale Redes da Maré (Réseaux de Maré), 18 morts violentes ont déjà été recensées de janvier à avril dans cet ensemble de favelas qui regroupe 140 000 habitants près de l'aéroport international de Rio, soit déjà une de plus que toutes celles de l'année 2016. Le genèse même de ce projet d'orchestre des favelas puise ses racines dans cette violence qui touche Rio au quotidien. C'est en effet à Maré que la police retrouva en 1999 la voiture ensanglantée d'Armando Prazeres, célèbre chef d'orchestre.

Son fils, Carlos Eduardo, a décidé de se dévouer corps et âme à changer la vie de jeunes des favelas grâce à la musique. Aujourd'hui, le projet est présent dans toutes les écoles du quartier et 2200 ont eu leur premier contact avec des instruments grâce à l'ONG. "Beaucoup d'entre eux sont prisonniers de ce monde, leurs horizons sont très limités, confie Carlos Eduardo Prazeres. Mais "ce qui me fait mal, c'est qu'aujourd'hui ils ne rêvent que de quitter Maré, parce que les conditions de vie sont trop difficiles. Je voudrais changer ça, montrer que la paix est possible."

En sus d'écouter deux tangos argentins, d'Astor Piazzolla et Carlos Gardel, le pape François recevra en cadeau un violon blanc signé par les jeunes musiciens, qui espèrent en ramener un autre à Rio, avec un message spécial écrit de la main du pape pour leurs camarades restés à Rio.


La sélection

Les dernières sélections