Partager

Bioéthique

La synthèse

Quand des hors-la-loi attaquent au nom de la loi

Par Olivier Bonnassies - Publié le 06 avril 2017

La Fondation Jérôme Lejeune est attaquée par une pétition de chercheurs publiée dans Le Monde du 30 mars qui demandent à l’État de lui retirer sa reconnaissance d’utilité publique. Son président, Jean-Marie Le Méné, contre-attaque dans cette tribune publiée par Famille Chrétienne et accessible via le site de la Fondation Jérôme Lejeune.

Il constate que les pétitionnaires sont de deux sortes : eugéniste et « démiurgique », les deux faces du transhumanisme. Les uns font la guerre aux enfants « indésirables », les autres utilisent tous les moyens de la biotechnologie pour faire naître des enfants désirés. Ils ont inventé et justifié la pilule abortive, la GPA, le tri embryonnaire… en dépit des lois quand ils jugeaient que la législation retardait. C’est ce qu’ils appellent des « illégalités fécondes ».

Voilà qu’aujourd’hui ces « routiniers de la transgression » se liguent « contre une institution qui accueille des handicapés mentaux en consultation, finance de la recherche à leur profit, et refuse la lâcheté de supprimer les incurables. » 

Ce qu’ils reprochent à la Fondation Jérôme Lejeune ? De leur mettre des bâtons dans les roues en les accusant d’illégalité : « La pétition a été lancée après la requête de la Fondation contre la première autorisation de créer un embryon à trois parents ! Une technique qui allie clonage, création d’un embryon pour la recherche et transgénèse. Une triple violation de la loi et des normes internationales en vigueur. »

« Le comble est que la Fondation, qui essaie de faire respecter la loi, est accusée par ceux qui se vantent de l’avoir bravée » argumente Jean-Marie Le Méné.


La sélection

Les dernières sélections

Pourquoi s'abonner à LSDJ ?

Vous êtes submergé d'informations ? Pas forcément utiles ? Pas le temps de tout suivre ?
Nous vous proposons une sélection pour aller plus loin, pour gagner du temps, pour ne rien rater.

 Sélectionner et synthétiser sont les seules réponses adaptées ! 

0€ si vous voulez, 20€ (conseillé), ou tout montant de votre choix.
Le paiement de mon abonnement permet à LSDJ de poursuivre la diffusion d'informations de qualité, d'assurer son indépendance, et de pérenniser son avenir.