Partager

Société

La synthèse

Avortement : les Irlandais aux urnes

Par Judikael Hirel - Publié le 25 mai 2018

Les Irlandais se rendent aux urnes ce vendredi 25 mai pour la sixième fois en 35 ans. Pourquoi ? Pour se prononcer pour ou contre la libéralisation de l’avortement. Près de 3,5 millions d'Irlandais sont appelés aux urnes le 25 mai de 7h à 22h pour se prononcer sur la suppression de l'interdiction constitutionnelle de l'avortement. Signe de la motivation des votants : 118 000 personnes se sont inscrites sur les listes électorales juste en vue de ce référendum.  Selon la loi irlandaise, pour être autoriser à voter, il faut être présent sur le territoire. Un  vaste mouvement de retour au pays a donc été orchestré par la diaspora irlandaise afin d'inciter à voter en masse.

Les deux camps ont ardemment mené campagne jusqu’au dernier moment.? Si le "oui" l'emporte, il permettrait l'avortement sans conditions jusqu’à 12 semaines de grossesse. Il était interdit jusqu’ici par le 8e amendement de la Constitution, sauf en cas de danger pour la vie de la mère.

Cette élection constitue également un vrai test pour les réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter, tant en terme de liberté d'expression que de contrôle d'éventuelles manipulations extérieures des votants. Une campagne très active a en effet été menée sur les réseaux sociaux, avec des hashtags favorables à la libéralisation tels que #Repealthe8th, "rejet du 8e amendement" et #TogetherforYes, "ensemble pour le oui".



La sélection

Les dernières sélections

Pourquoi s'abonner à LSDJ ?

Vous êtes submergé d'informations ? Pas forcément utiles ? Pas le temps de tout suivre ?
Nous vous proposons une sélection pour aller plus loin, pour gagner du temps, pour ne rien rater.

 Sélectionner et synthétiser sont les seules réponses adaptées ! 

0€ si vous voulez, 20€ (conseillé), ou tout montant de votre choix.
Le paiement de mon abonnement permet à LSDJ de poursuivre la diffusion d'informations de qualité, d'assurer son indépendance, et de pérenniser son avenir.