Partager

Spiritualité

La synthèse

260 millions de chrétiens persécutés en 2020

Par Judikael Hirel - Publié le 29 décembre 2020

Au-delà du confinement et de la pandémie actuelle, le millésime 2020 est également à marquer d’une pierre noire en termes de christianophobie. En effet, selon l’index Mondial de Persécution des Chrétiens 2020, cité par Valérie Toronian dans La Revue des Deux Mondes, plus de 260 millions de chrétiens sont fortement persécutés dans le monde aujourd’hui, soit un chrétien sur huit. De même, rappelle-t-elle, "la violence contre les croyants et leurs églises a augmenté de manière spectaculaire avec 9500 attaques contre des lieux de culte et des institutions religieuses (contre 1850 l'année précédente)." Au total, 260 millions de chrétiens subissent des persécutions dans le monde en Asie, en Afrique, en Orient, mais aussi en Europe. Et pourtant, on ne parle que d’islamophobie à longueur de médias…

Alors que l’on comptait 2985 chrétiens tués en 2019, le nombre de victimes de la haine anti-chrétienne devrait dépasser les 4000 en 2020. 3711 chrétiens sont détenus dans le monde, tandis que 9488 églises ont été fermées, détruites ou ciblées par des attaques. Corée du Nord, Afghanistan et Somalie restent le trio de tête des persécutions antichrétiennes ? Mais au-delà, "si personne n’intervient, il n’y aura bientôt plus de chrétiens ici", s’est alarmé Mgr Laurent Birfuoré Dabiré, évêque du Burkina Faso et du Niger." En Inde, dans certains états, "notamment l’Uttar Pradesh ultra nationaliste, les crimes visant les chrétiens indiens ont augmenté de 40% au cours de l’année 2020 : six personnes ont perdu la vie, des femmes et fillettes ont été victimes de viols."


Et que dire des chrétiens d’Orient ?  En Irak, ils étaient 1,5 million en 2003, ils ne sont plus que 200 000. Comment ne pas penser que la courbe sera la même qu’en Turquie, où les chrétiens représentaient plus de 30% de la population il y a cent ans, et ne sont plus aujourd’hui que 0,1%. Et demain ? La voie semble toute tracée pour que le Karabakh et l’Arménie soient les prochaines victimes de l’expansionnisme islamiste soutenu par la Turquie. Car, au fond, qui se soucie vraiment des massacres anti-chrétiens ?


La sélection

Les dernières sélections